Formule 1

Alonso : Ceux qui regardent la F1 depuis 2 ans ont une image fausse de moi

Vieux sage et idole des jeunes ?

Recherche

Par Alexandre C.

9 septembre 2021 - 20:22
Alonso : Ceux qui regardent la F1 (...)

Fernando Alonso a 41 ans et comme pilote parmi les plus expérimentés du plateau, avec Kimi Räikkönen, il concourt avec des jeunes qui pourraient être… ses fils. Mick Schumacher, Lando Norris, George Russell : la jeune génération tape à la porte.

Fernando Alonso est même une idole pour certains, comme Carlos Sainz bien sûr, mais aussi Daniel Ricciardo : le pilote McLaren a dit que le Grand Prix de Hongrie 2014, lors duquel il avait lutté contre le pilote Ferrari, avait été un des tournants de sa carrière.

Alors, le pilote Alpine a-t-il l’impression d’être un vieux sage auprès des padawans de la F1 ? Il s’est confié à la BBC…

« Je n’ai jamais pensé à ça, je ne sais pas. C’est juste qu’il y a maintenant une génération différente qui regarde la télévision. Et ils voient tous ces échanges de casques et ils sont surpris de cela... ils font quelques blagues à ce sujet, et demandent si je suis revenu juste pour échanger des casques avec tous les pilotes. »

« Il y a beaucoup de nouveaux fans dans ce sport, beaucoup de la jeune génération, grâce à la série de documentaires Netflix. Ces gens n’ont jamais vu certaines de mes courses ou certains de mes championnats. Ils n’ont vu que les deux dernières années et ils ont une perception complètement erronée de qui est chacun d’entre nous. »

« J’ai plus de 50 casques dans mon musée. Mais beaucoup de gens n’ont rien suivi jusqu’à il y a deux ou trois ans en F1. »

Fernando Alonso a-t-il des bonnes relations avec les jeunots ? Ou bien y a-t-il une petite incompréhension née de la différence d’âge ?

« Certaines de ces personnes sont dans les médias sociaux et font toutes ces choses. Vous devez avoir un certain sens de l’humour, c’est sûr, sinon vous allez devenir fou. »

« Non, je traite tout le monde comme je pense qu’ils le méritent. Lando est un bon gars, tout comme Daniel. Et les gens que je ne comprends pas très bien, ou que je ne comprends pas leur façon de courir ou d’agir en tant que personne, j’essaie de ne pas trop m’impliquer avec eux. »

Auprès d’eux comme de la postérité, Fernando Alonso se sent-il investi d’une mission ? Comme laisser un bel héritage pour l’histoire ?

« C’est important pour moi, je mentirais si je disais ’non’. Nous courons ici et nous sommes totalement concentrés sur le quotidien, sur les performances et ce que nous réalisons chaque week-end. »

« Mais à long terme, ce serait bien que lorsque vous prenez votre retraite ou que vous êtes à la maison, il n’y ait pas de perception erronée de ce que vous étiez en tant que pilote ou de la façon dont vous avez obtenu certains résultats. »

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less