Formule 1

Alonso : C’est un incident de course entre Verstappen et Hamilton

La FIA a jugé les conséquences et non la cause selon lui

Recherche

Par Olivier Ferret

13 septembre 2021 - 11:42
Alonso : C’est un incident de course (...)

Fernando Alonso a donné son avis sur l’accident controversé entre Max Verstappen et Lewis Hamilton au GP d’Italie.

Les commissaires sportifs ont déterminé que le Néerlandais était le principal coupable et lui ont infligé une pénalité pour le prochain Grand Prix de Russie : 3 places de recul sur la grille de départ.

Pour lui, cette pénalité n’a pas lieu d’être car d’autres pilotes ont agi de la même manière. Il estime que la FIA a jugé les conséquences plutôt que la cause.

"Ils en sont là, les deux champions, ils se battent toujours jusqu’à la limite et, pour être honnête, j’ai vu l’incident après la course, en vidéo. Cela ressemble à un positionnement malheureux entre la courbe et les vibreurs ; la voiture saute un peu, puis ils se touchent pneu à pneu et c’est ça qui fait voler une voiture. Mais c’est à basse vitesse, tu sais, ils vont à 30 ou 40 km/h, il n’y a pas de danger lié à la vitesse, il n’y a rien," estime Alonso.

"Je ne pense pas que ce soit un gros problème. À Silverstone, c’était probablement une autre histoire mais là ce n’était qu’un incident de course selon moi. Je pense que Lewis a essayé d’ouvrir au virage 1 pour forcer Max à céder le virage. Max ne l’a pas fait. Il est resté à l’extérieur, mais ensuite il n’était pas possible de faire le virage 2 à l’intérieur."

"Tous les deux ont fait ce qu’ils avaient à faire. Malheureusement, ils se touchent. J’ai vu le replay du départ aussi, Giovinazzi et Leclerc, ils se sont touchés de la même manière ; Stroll et Pérez, idem dans les virages 1 et 2. Mais ils ne se sont pas touchés pneu à pneu. Donc la même chose ne s’est pas produite. C’est une manœuvre très typique à cet endroit, ils n’ont juste pas eu de chance avec les roues qui ont fait engrenage."

"Pour moi, ils faisaient juste la course et, comme je l’ai dit, dans les virages 1 et 2, il y a au moins quatre ou cinq cas qui sont très similaires à ce qui leur est arrivé. Quelques centimètres en plus ou en moins, ce sont les ailerons qui sont touchés."

"Ce qu’ils ont fait n’est pas très différent des cinq ou six incidents que nous avons vus au départ. Je ne comprends donc pas pourquoi il y a une pénalité. C’est la conséquence qui a été jugée."

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less