Formule 1

Alonso avoue regretter ses propos sur Honda en 2015

Il avait comparé le V6 hybride à un moteur de GP2

Recherche

Par Emmanuel Touzot

1er février 2020 - 08:01
Alonso avoue regretter ses propos (...)

La relation houleuse entre McLaren et Honda, qui ont été partenaires entre 2015 et 2017, a souvent été catalysée par Fernando Alonso. L’exemple le plus flagrant, et certainement le plus célèbre, est celui du Grand Prix du Japon 2015, où il avait déclaré devant les responsables du motoriste qu’il s’agissait d’un "moteur de GP2".

Une attaque frontale qui avait fait beaucoup de bruit et qui n’avait fort logiquement pas plu à Honda. Plus de quatre ans plus tard, l’Espagnol avoue regretter ces propos tenus sous le coup de l’émotion.

"C’est venu avec la frustration et peut-être que je n’aurais pas dû dire ça, mais je ne l’ai pas dit en interview ou en conférence de presse" rappelle Alonso à F1 Racing. "Je parlais à mon ingénieur lors d’une conversation privée. Cela ne devait pas être public."

Malheureusement, la conversation avait été diffusée ; Alonso assure toutefois que le moteur, à cette époque, était vraiment en deçà de ce qu’est aujourd’hui le V6 turbo hybride de Honda.

"Le moteur était très mauvais. La première année, à Jerez, nous avons fait sept tours en quatre jours. Maintenant, Honda gagne une course et je reçois des messages qui me disent ’le moteur de GP2 gagne maintenant, ça doit être triste pour toi’."

"Je suis très heureux pour eux, mais le moteur que j’avais dans la voiture n’était pas le même qui a remporté le Grand Prix du Brésil [en 2019]."

Des regrets qui interviennent tardivement mais qui feront surement plaisir à Honda, alors qu’Alonso pourrait retrouver un moteur de la marque s’il dispute l’Indy 500 avec Andretti Autosport.

Alonso ajoute qu’il pense que d’autres ne feraient pas autrement à sa place aujourd’hui.

"Si un top pilote passait aujourd’hui par la même performance que moi à l’époque, je ne peux imaginer ce qu’il dirait. En 2015, je me battais simplement pour pouvoir m’extraire de la Q1 et j’ai cumulé 575 places de pénalité. Je dis les choses que je pense et que je crois. Et parce que je crois que ces choses sont la vérité."

"Parfois je peux avoir tort mais je ne fais rien d’autre que ce que d’autres font aussi. Je vois des tas d’exemples."

Honda

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less