Alonso aurait aimé ‘diviser le trophée en deux’ pour le donner à Lewis aussi

Mais il penchait plus pour Verstappen avant Abu Dhabi

Recherche

Par Alexandre C.

14 décembre 2021 - 17:43
Alonso aurait aimé ‘diviser le trophée en

Fernando Alonso a été, comme chacun, interloqué par le méli-mélo de Michael Masi, le directeur de course de la FIA, lors du dernier Grand Prix à Abu Dhabi, qui a annoncé que les voitures à un tour ne pourraient se dédoubler, avant de changer d’avis.

Avec le recul le pilote Alpine revient sur cet épisode rocambolesque, mais aux immenses conséquences pour le titre mondial…

« Je ne suivais pas trop la course mais quand il restait deux tours avant la fin, j’avais Lewis devant et Max quatre voitures derrière. Évidemment j’ai été surpris de voir l’ordre inverse au classement final. »

En tout état de cause, Max Verstappen mérite d’être sacré champion puisqu’il a mené plus de la moitié des tours cette année. Lewis Hamilton méritait tout autant cependant ce titre, et c’est aussi l’avis de Fernando Alonso qui aimerait couper la couronne du champion en deux !

« C’était une course épique, un championnat épique, avoir les deux prétendants à égalité de points dans la dernière course et se battre roue contre roue dans le dernier tour de la dernière course, c’est quelque chose d’incroyable. »

« Je suis heureux pour Max, mais je suis surtout désolé pour Lewis. Il a eu une fin de saison incroyable. Et pour être honnête, de mon point de vue, je me fiche de savoir qui gagne, mais je pense qu’ils le méritent tous les deux. Au final, un seul peut l’emporter. »

« Alors oui, c’était un combat intense, bon pour le sport. Et vous savez, c’est toujours évident que si vous êtes le chanceux, c’est génial. Si vous ne l’êtes pas, ce n’est pas génial. »

« Je pense que plus que toute autre année, si vous pouviez diviser le trophée en deux, c’était l’année pour le faire. Parce que les deux ont été exceptionnels. »

« Max champion, c’était une question de temps pour qu’il gagne le trophée. Sans la voiture de sécurité Lewis était champion du monde, et avec la voiture de sécurité Max est champion du monde. C’est donc une pure question de chance, ce qui s’est passé à Abu Dhabi. »

« Cela va être un grand sujet, je suppose, mais si vous prenez les 22 courses, comme je l’ai dit jeudi, n’importe lequel des deux pourrait être champion du monde. »

Fernando Alonso annonçait pourtant avant le Grand Prix d’Abu Dhabi souhaiter que Max Verstappen soit champion, non forcément Lewis Hamilton. Pour lui, il était surtout bon pour le sport que le champion soit plus jeune pour les jeunes générations. Du reste il estime que le Néerlandais a été plus malchanceux que son rival cette année.

« Lewis conduisait à un autre niveau, surtout dans la deuxième partie du championnat. La Mercedes était la voiture la plus rapide, oui, mais Valtteri [Bottas] n’était pas deuxième, c’est Lewis qui a réalisé cette performance. Quand vous perdez le championnat à cause de la voiture de sécurité au dernier moment, c’est sûr que vous vous sentez un peu désolé. »

« Comme je l’ai dit jeudi, je penchais un peu plus, 51-49 % pour Max, et j’ai été clair dès le début, parce que je pensais qu’au cours de la saison, il y avait un peu plus de moments malchanceux pour Max que pour Lewis. »

« Le nouveau est parfois plus attrayant que l’ancien en termes de nouveau champion, c’est bien quand vous voyez les tribunes. Si Max gagne un jour quatre ou cinq championnats, alors un nouveau gars viendra, et il sera comme la grande attraction. Je pense que c’est ce que je ressens maintenant. »

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos