Alonso a rejoint Aston Martin F1 car ’le potentiel est absolument réel’

Krack veut "donner les bons outils" à l’Espagnol

Recherche

Par Paul Gombeaud

25 janvier 2023 - 15:03
Alonso a rejoint Aston Martin F1 (...)

En recrutant Fernando Alonso pour la saison 2023 de Formule 1, l’équipe Aston Martin F1 veut se donner les moyens de ses ambitions après avoir embauché un pilote qui reste considéré comme l’un des meilleurs de la grille malgré ses 41 ans.

Mais alors que l’Espagnol évoluait ces deux dernières années chez Alpine F1, qui a conclu la saison 2022 au quatrième rang du championnat des constructeurs, il n’a pas dû être si simple de le convaincre alors que l’équipe de Silverstone s’est elle classée septième l’an passé.

Mike Krack, le directeur d’Aston Martin F1, a donc été invité à répondre à la question suivante par le quotidien ibérique AS : comment a-t-il fait pour convaincre le double champion du monde qu’il serait avantageux pour lui d’abandonner la voiture bleue pour piloter la verte ?

"C’est un bon début," répond le Luxembourgeois avec le sourire. "Il faudrait sans doute le demander à Fernando."

"L’équipe verte se distingue parce que nous sommes en pleine expansion, nous sommes très sérieux dans nos ambitions. Ce ne sont pas que des mots, nous construisons une nouvelle usine, une nouvelle soufflerie, nous avons signé un grand nombre de personnes très compétentes. Il s’agit de faire en sorte que tout cela fonctionne ensemble, mais le potentiel de notre projet est absolument réel."

Signer Alonso est évidemment un grand coup médiatique pour une équipe qui veut se mêler à la lutte avec les meilleures, mais il ne faudrait pas qu’il ne s’agisse que de ça et que les résultats en piste ne suivent pas comme l’explique Krack.

"C’est quelque chose que nous devons éviter. Mais même lorsque nous avons signé avec Fernando, nous n’avons pas utilisé de grandes phrases non plus. Nous n’avons jamais dit que nous allions gagner, nous n’avons jamais dit que nous allions être champions du monde."

"Nous essayons de progresser, nous voulons être là dans quelques années, mais nous n’avons jamais dit que nous allions gagner en ayant Fernando. Nous devons lui donner les bons outils pour gagner. Je serais surpris que les gens nous perçoivent comme une équipe qui ne parle que de victoire, car ce n’est pas ce que nous faisons."

Aston Martin F1 veut "construire la voiture que Fernando mérite"

Le dirigeant luxembourgeois est en tout cas convaincu d’avoir misé sur le bon pilote, estimant que si Alonso était "dans une voiture identique à celle des autres, il serait en première ligne."

Et pour que cela devienne réalité, "la tâche principale est de fournir une voiture qui est capable de faire cela pour Fernando. Si nous la produisons, il la mettra là où elle doit être."

Depuis qu’il a quitté Ferrari fin 2014, l’Espagnol n’a jamais bénéficié d’une monoplace capable de l’amener sur le podium à la régulière, et encore moins vers la victoire. Krack comprend ainsi le scepticisme qui peut exister dans le pays de son nouveau pilote, après que celui-ci a rejoint une écurie encore en construction.

"Je comprends ça. Et je peux dire que je vais essayer de rendre tout le monde heureux en Espagne, ainsi qu’en Grande-Bretagne. Et bien sûr, tous les fans d’Aston Martin dans le monde entier."

"En F1, la voiture est très importante, mais si vous avez la voiture, il vous faut aussi les bons pilotes. Nous voulons avoir les deux. Il y a beaucoup de travail à faire et nous ne pouvons rien promettre, mais la confiance que Fernando a mise dans l’équipe est une grande motivation pour nous tous. Tout le monde est motivé au maximum pour construire la voiture que Fernando mérite."

Alonso fera "encore plus progresser" l’équipe que Vettel

Aston Martin F1 a affirmé que recruter Alonso était un pas en avant suite au départ de Sebastian Vettel, qui n’a pourtant rien à lui envier en termes de palmarès. Krack en explique la raison.

"C’est une bonne question. Seb est quatre fois champion du monde. Mais il est une personne différente, il a pris la décision d’arrêter alors que Fernando a pris la décision de continuer plus longtemps, cela change la motivation de l’équipe."

"Il y a une dynamique dans l’équipe autour de cela. Nous sommes reconnaissants pour ce que Sebastian a apporté, il a amené l’équipe à un niveau différent, mais la combinaison de l’investissement et de la faim de Fernando nous fera progresser encore plus."

Mike Krack ne connaissait pas Alonso avant de le recruter. Il évoque ainsi ce qu’on lui avait dit du pilote quadragénaire par le passé.

"Seulement des bonnes choses ! Quand vous êtes dans une équipe pendant tant d’années, vous entendez des histoires. Mais j’aime vivre ma propre expérience et jusqu’à présent, je n’ai eu que de bonnes relations avec les pilotes, basées sur la transparence et l’honnêteté. Même s’ils ne sont pas à l’aise, il est important de le faire avec chaque employé. Je ne m’attends à aucun problème avec Fernando, tant que nous lui donnons une voiture rapide et que nous sommes transparents avec lui."

Il faudra peut-être attendre plusieurs années pour qu’Aston Martin F1 rencontre le succès espéré, alors qu’Alonso est logiquement plus proche de la fin de sa carrière que du début. Mais Krack ne pense pas que l’Espagnol ne sera plus forcément là pour récolter les fruits de tout le travail qui est actuellement fourni.

"Vous dites qu’il n’a plus beaucoup d’années en F1, je ne suis pas sûr d’être d’accord avec cela. Peu importe l’âge si vous avez quelqu’un avec ce niveau de motivation, nous l’avons vu avec Valentino Rossi. Si la motivation est là, plus le dévouement, la préparation physique et mentale, son talent et son expérience, alors je ne pense pas qu’il ne lui reste peu de temps devant lui."

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos