Formule 1

Alonso a du mal avec la direction assistée de l’Alpine F1

Il rend aussi hommage au talent d’Ocon

Recherche

Par Alexandre C.

12 mai 2021 - 09:07
Alonso a du mal avec la direction (...)

Fernando Alonso n’a fini que 17e du Grand Prix d’Espagne, en bonne partie à cause d’une stratégie manquée avec un deuxième relais bien trop ambitieux dans sa longueur en médiums.

Au-delà de ce contretemps stratégique, Fernando Alonso continue de s’adapter, comme il le peut, à ses F1 2021 ; comme Sebastian Vettel, Daniel Ricciardo, Sergio Pérez ou Carlos Sainz, qui ont aussi changé d’équipe, il semble souffrir dans cette adaptation.

L’ancien pilote McLaren et Ferrari a pointé une difficulté supplémentaire : la direction assistée. Un élément crucial de plus auquel il faut s’adapter autant que possible…

« Cette voiture a une approche différente de la direction assistée, de la sensation que l’on a avec le volant. Je suis habitué à un autre type d’assistance avec la direction assistée. »

Fernando Alonso le sait pourtant : il ne faut pas qu’Alpine développe une voiture pour lui ; encore moins en cette année 2021 où il faut plutôt concentrer les ressources sur le changement de règlement de l’an prochain.

« Mais cette adaptation, en fin de compte, doit venir de mon côté du garage [pas de la voiture]. Il y a encore plus de choses auxquelles je dois m’habituer. Avec le changement de règlement pour l’année prochaine, cela n’a pas de sens de faire un changement dans la philosophie de la voiture. C’est à moi de conduire cette voiture différemment et c’est ce que je vais essayer de faire. »

« La chose la plus importante maintenant est d’obtenir plus de performance de la voiture de mon côté et je pense que nous avons identifié les zones que nous pouvons exploiter plus de performance. Nous travaillons sur cela et cette semaine va être intense. »

Fernando Alonso a d’autant plus la vie dure qu’en face, Esteban Ocon est un concurrent redoutable, qui a pris sa mesure en qualifications comme en course.

« Oui il est bon, et nous le voyons. Il est dans une très bonne forme et, en ce moment, pleinement intégré à l’équipe. Il était sur le podium l’année dernière à Bahreïn, dans la dernière partie du championnat, et maintenant, il réussit des week-ends parfaits. C’est donc très bien. C’est impressionnant ce qu’il réalise maintenant. »

« Je me donne à 100%, et évidemment ce n’est pas suffisant pour être à ce niveau en ce moment, donc je dois continuer à m’améliorer. »

« D’une certaine manière, nous avons parlé de cela et nous l’avons un peu anticipé Lorsque Carlos [Sainz] a rejoint Renault, il n’était pas aussi rapide que [Nico] Hulkenberg. Je me souviens des deux premières courses, Daniel [Ricciardo] était sans doute plus lent que Nico en 2019, et il était très bon en 2020, sa deuxième année. Esteban avait du mal l’année dernière avec Daniel, et il est bon dans sa deuxième année. Donc il semble que c’est une équipe qui est un peu différente des autres et vous avez besoin d’une adaptation. »

« J’essaie de faire ça aussi vite que possible mais je ne suis pas trop inquiet. Ça va venir très vite, si ce n’est déjà fait, parce qu’à Imola nous avons franchi la ligne ensemble, j’étais juste derrière Ocon, et à Portimao nous avons franchi la ligne ensemble de nouveau. »

Si Fernando Alonso s’adapte bien à l’Alpine, à quelle position pourrait finir son équipe au classement des constructeurs cette année ?

« Nous pouvons être la cinquième équipe derrière Ferrari et McLaren. C’est une bonne nouvelle parce que lors des deux premières courses, il était plus difficile d’être simplement en Q3. »

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less