Formule 1

Allison se méfie de Verstappen mais rappelle que Mercedes F1 a sous-performé en Autriche l’an dernier

Un duel Hamilton-Verstappen cette année ?

Recherche

Par A. Combralier

5 juin 2020 - 15:40
Allison se méfie de Verstappen mais (...)

L’usine de Brackley, comme d’autres usines de F1, a rouvert, au plus grand plaisir de James Allison. Mais comme le directeur technique de Mercedes l’a confié à la FOM, le retour au travail n’est pas encore le retour à la normale, tant les précautions restent de mise…

« C’est l’usine de janvier ! Une proportion encore très importante de personnes travaillent depuis leur domicile. Mais c’est adorable de revoir des visages en face, de voir leurs sourires. Tout le monde a hâte de reprendre de la saison. L’ambiance est bonne, malgré la distanciation sociale. Nous sommes masqués à nos bureaux, mais tout commence à revenir dans la bonne direction. »

Il est désormais temps de se préparer aux premiers Grands Prix qui arriveront vite et qui s’enchaîneront à une vitesse folle.

En 10 semaines, 8 Grands Prix se tiendront sur 6 circuits, puisqu’il y aura deux épreuves au Red Bull Ring et à Silverstone.

Cela favorisera-t-il une équipe en particulier selon James Allison ? L’an dernier, Mercedes avait grandement souffert au Red Bull Ring…

« Oui, cela favorisera l’équipe la plus rapide ! » plaisante-t-il.

« Max sera un opposant certain pour nous cette saison. Nous avons vu un aperçu de sa performance l’hiver dernier, et nous nous attendons à ce qu’il soit de nouveau performant en Autriche. Red Bull était en forme l’an dernier sur ce circuit. »

Mais Mercedes a aussi beaucoup de marge de progression au Red Bull Ring, surtout après avoir réglé ses problèmes de refroidissement, prévient James Allison…

« De notre côté, notre campagne au Red Bull Ring l’an dernier a été gâchée par des problèmes de fiabilité liés au refroidissement, nous étions très loin du rythme normal de la voiture. Et l’année d’avant, nous avions eu des problèmes de fiabilité, et fait des mauvais choix avec les voitures de sécurité. »

« Donc nous avons hâte de revenir au Red Bull Ring et de montrer ce dont nous sommes capables véritablement sur ce circuit. »

La F1 courra ensuite sur le Hungaroring, une piste où Max Verstappen avait signé la pole en 2019 – mais où Lewis Hamilton l’avait emporté en course grâce à une stratégie audacieuse à deux arrêts.

« Le Hungaroring, ce ne fut pas un mauvais circuit pour nous l’an dernier » rappelle ainsi le directeur technique de Mercedes.

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less