Formule 1

Allison : Red Bull a mieux progressé que Mercedes F1 à Austin

La situation s’est renversée entre les Libres 1 et les qualifications

Recherche

Par Olivier Ferret

24 octobre 2021 - 09:18
Allison : Red Bull a mieux progressé

James Allison pense qu’un week-end de développement mieux maitrisé chez Red Bull que chez Mercedes s’est avéré décisif lors des qualifications du Grand Prix des États-Unis.

L’action à Austin avait commencé avec Mercedes facilement en tête du peloton en Libres 1, Max Verstappen à une seconde de Valtteri Bottas, mais par la suite le vent a tourné.

Sergio Perez a dominé les chronos lors des Libres 2 et 3 sur le Circuit of The Americas et était en passe de remporter sa première pole position en F1, avant d’être devancé dans les phases finales par Verstappen et Lewis Hamilton.

Par conséquent, les deux protagonistes du Championnat du Monde s’aligneront sur la première ligne de la grille avec Perez juste derrière, donnant à Red Bull un avantage de deux voitures contre une alors que Bottas partira en neuvième place après sa pénalité moteur.

Lorsqu’on lui a demandé si la convergence des performances était due à une faiblesse de son équipe ou à une amélioration de Red Bull, le directeur technique en chef de Mercedes F1 n’a pas de réponse tranchée.

"Probablement un peu de chaque. Nous utilisions, en qualifications, des réglages très similaires à ceux des Libres 1, après avoir essayé un peu autre chose avant de revenir à notre base. Je pense donc que Red Bull a probablement eu un week-end de progression plus fort que nous."

"Je suppose que nous avions de grands espoirs après la Libre 1. La Libre 2 était un peu plus difficile et c’est un peu comme ça depuis. Nous avons été en tête au début, mais pas vraiment avec l’avantage que nous avons vu dans les courses récentes, ça n’a pas été facile jusque-là."

Verstappen et Perez ont été tous les deux performants hier, voilà qui fait peser une double menace sur la course de Lewis Hamilton.

"La meilleure des protections est toujours d’être rapide. Si nous pouvons écarter le danger venant de la Red Bull de derrière, alors nous obtiendrons une protection stratégique grâce à cet écart. Mais évidemment, deux contre un c’est définitivement mieux pour eux. Il faudra juste compter sur notre rapidité. Je suppose que Lewis saura comment se débrouiller. Il connaît très bien cette piste et c’est l’une des personnes qui s’occupe le mieux de ses pneus."

En effet, le consensus dans le paddock est que l’usure des pneus sera critique en raison de la forte dégradation des Pirelli, le tout avec des températures de piste d’environ 40°C.

"Ce sera très difficile de garder les pneus dans une bonne fenêtre," admet Allison. "Ce sera le facteur déterminant de la course. La F1 qui peut garder le pneu arrière intact le plus longtemps possible, dans ce qui sera presque certainement une course à deux arrêts, sera la voiture la mieux placée sur l’ensemble de la course."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less