Allison pense que Mercedes F1 pourrait résoudre ses problèmes ’d’ici 2-3 courses’

Une grosse pression à l’usine pour sortir les pièces nécessaires

Recherche

Par Olivier Ferret

24 mars 2022 - 10:57
Allison pense que Mercedes F1 (...)

Alors que Mercedes F1 va déjà tester pas mal de choses en Arabie saoudite (à lire ici) pour tenter d’aller au fond de ses problèmes et commencer à les résoudre, le directeur technique en chef, James Allison, admet qu’il "craignait pire" comme déficit en termes de rythme de la W13 qui, selon lui, peut revenir sur les bons rails dans les deux ou trois prochaines courses.

Le rebond (ou marsouinage) et la trainée excessive de son pack aérodynamique actuel semble être les deux problèmes principaux à résoudre selon Allison.

"Résoudre l problème de marsouinage sera très important pour le sort de notre championnat," admet Allison, qui supervise Mike Elliott, le responsable de la monoplace.

"Nous avons été pris au dépourvu et notre première évolution en piste sur notre voiture, lors du dernier test hivernal, a encore augmenté la quantité de marsouinage. Cela a été assez extrême."

"Nous commençons à le maîtriser, mais pour le moment, nous le maîtrisons un peu en ayant à mettre de côté les performances de base de notre voiture (en relevant la hauteur de caisse). C’est un petit problème afin de résoudre le plus gros, l’incontrôlable rebondissement en ligne droite. Il est maintenant à peu près sous notre contrôle."

"Dans les semaines à venir, et avec une pression énorme sur l’usine pour nous assurer que nous livrons cela rapidement, nous aurons des pièces qui réduiront le rebond tout en ne sacrifiant pas les performances sous-jacentes de l’effet de sol."

"Nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre pour ces solutions, nous travaillons dur à l’usine pour les trouver, les fabriquer, les amener sur la voiture et en profiter. J’espère que nous commencerons ensuite à réaliser le potentiel que nous avons intégré à cette voiture."

Allison a défendu la direction prise par son équipe du côté des pontons. Il estime le déficit de l’équipe à quelque chose comme 0,6 seconde. "C’est l’écart vu lors des qualifications à Bahreïn et il est plus petit qu’on ne le craignait après les essais hivernaux. Des solutions sont à notre portée."

"Oui, c’est difficile à encaisser, mais après les tests hivernaux, je craignais pire, et en fait je pense que l’amélioration des performances que nous avons réussi à apporter entre les tests hivernaux et la première course, bien que peut-être pas visible pour les fans, et peut-être pas rassurante pour eux, est rassurante en interne ici."

"Ce que nous avons devant nous, la manière dont nous abordons les problèmes, la manière dont nous apporterons des solutions me conforte également dans le fait que nous reviendrons assez rapidement à une voiture compétitive et que nous pourrons poursuivre l’objectif que nous nous sommes fixé de gagner de nouveaux championnats."

"Nous avons l’intention de régler ces problèmes le plus rapidement possible, espérons-le lors des deux ou trois prochaines courses, mais dans tous les cas, nous y remédierons et nous remettrons notre voiture en tête pour nous permettre de poursuivre notre quête de succès."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos