Formule 1

Alfa Romeo n’annoncera pas ses pilotes de F1 pour 2021 avant octobre

Et peut-être même novembre selon Frédéric Vasseur

Recherche

Par Olivier Ferret

26 juin 2020 - 12:01
Alfa Romeo n’annoncera pas ses (...)

Alfa Romeo ne se laissera pas entrainer dans la frénésie d’un marché des transferts qui s’est accéléré avant même la tenue de la 1ère course de la saison 2020, certes retardée à juillet.

Après avoir vu Carlos Sainz recruté chez Ferrari et Daniel Ricciardo chez McLaren, quelques pièces importantes ont déjà bougé sur l’échiquier.

Du côté d’Alfa Romeo, on ne devrait toutefois pas avoir à se précipiter : Antonio Giovinazzi doit grandement sa place au partenaire, Ferrari, et Kimi Raikkonen décidera en temps et en heure s’il a envie de continuer en F1 ou pas au terme de son contrat actuel, à la fin de l’année. Nul doute que c’est cette décision qui lancera ou non le chantier de la recherche de pilotes chez Alfa Romeo...

"Nous sommes dans une situation différente de ces équipes (qui ont déjà pris des décisions). De plus, nous prenons toujours nos décisions entre octobre et novembre. Nous n’allons pas changer cela," assure Frédéric Vasseur, le patron de l’équipe, à AMuS.

"Nous ne devons pas gâcher notre énergie sur ce sujet. Nous sommes satisfaits de nos pilotes et nous avons confiance en eux. Antonio s’améliore, il a fait une bonne 2e partie de saison en 2019. Et nous aurons certainement un bon duo encore en 2021. Nous en parlerons plus tard, ce n’est pas le moment pour l’instant."

La priorité pour Vasseur, c’est bien en piste qu’elle se situe. Avec des recettes pour toute la F1 en chute libre, il sera encore plus vital que jamais de bien figurer au championnat constructeurs.

"Je veux que nous nous concentrions d’abord sur les courses. Nous devons produire des résultats cette année parce que c’est important pour les revenus des primes qui seront versées l’an prochain."

Le sujet des primes va d’ailleurs devenir brûlant puisque la F1 souhaite attirer d’autres équipes à partir de 2022...

"Avant ça, il faut penser à sauver toutes les équipes existantes !" lance Vasseur.

"Les ventes ne vont pas repartir comme ça dans les prochains mois donc partager le gâteau entre 12 équipes au lieu de 10 ne va pas nous aider."

Alfa Romeo peut en tout cas compter sur Ferrari. "Nous avons une forte collaboration, qui se passe bien, avec Ferrari. Je ne pense pas que nous changerons notre approche dans le futur proche."

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less