Formule 1

Alfa Romeo ne veut pas d’une 7e onzième place au Mexique

Le rythme d’Austin est encourageant

Recherche

Par Alexandre C.

3 novembre 2021 - 08:18
Alfa Romeo ne veut pas d’une 7e (...)

Kimi Räikkönen était dans le top 10 dans les derniers tours du Grand Prix à Austin, mais une erreur lui a fait tout perdre au dernier moment, au bénéfice de Sebastian Vettel. Au moins le rythme de course de l’Alfa Romeo (comme souvent) était encourageant.

Sont-ce là des motifs d’espoir suffisants pour le Finlandais, à l’aube du Grand Prix du Mexique ?

« Nous espérons pouvoir marquer des points à Mexico : nous avons été très proches lors des deux dernières courses et notre rythme devrait nous permettre d’être dans la course mais, comme toujours, il faudra tout faire correctement pendant le week-end. Le Mexique, c’est une piste très glissante et il est facile de faire des erreurs, surtout en qualifications, mais c’est vraiment gratifiant quand on fait un tour complet. Le samedi sera important - il y a des opportunités pour dépasser après les longues lignes droites, mais ailleurs c’est vraiment difficile car la piste devient étroite et sinueuse dans le secteur intermédiaire. »

Quant à Antonio Giovinazzi, toujours dans le flou sur son avenir, il espèrera ne pas disputer son dernier Grand Prix du Mexique en F1 - dans une ambiance qui lui rappelle un peu son pays natal.

« Le Mexique, c’est l’un de ces endroits où la foule fait vraiment partie du spectacle. À cet égard, j’ai l’impression d’être en Italie et cela me donne beaucoup d’énergie pour le week-end de course. Nous avons trois courses en trois semaines, trois chances supplémentaires de marquer des points : nous nous sommes rapprochés à chaque course, alors espérons que c’est le moment de ramener à la maison la récompense que notre travail mérite. La motivation de l’équipe est toujours très haute et nous poussons tous dans la même direction, nous le ferons jusqu’au tout dernier virage à Abu Dhabi. »

Enfin Frédéric Vasseur, le directeur d’écurie, prévient les siens : la densité de l’air, faible, tout comme les stratégies variées qui seront à attendre, pourraient donner une bonne opportunité à Alfa Romeo.

« Les trois courses que nous allons disputer dans les trois prochaines semaines seront un test pour toute l’équipe, surtout à la fin d’une saison aussi longue. Cependant, elles représentent également une grande opportunité car nous savons qu’il y aura des chances de rentrer dans les points dans chacune d’entre elles. »

« Mexico City est un circuit très particulier, et l’air moins dense rend les choix de réglages difficiles. Nous avons vu la stratégie y jouer un rôle important par le passé, surtout en ce qui concerne les pneus, donc nous devrons bien faire notre travail à la fois dans le cockpit et dans les stands pour nous assurer de maximiser nos retours sur cette course. »

« Nous avons été onzièmes six fois cette saison, soit trois fois plus que n’importe qui d’autre sur la grille, alors il ne serait pas surprenant que nous nous battions pour les points une fois de plus dimanche. »

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less