Alfa Romeo F1 progresse après avoir investi ’une fortune’ à Hinwil

Vasseur est heureux d’avoir une équipe "au niveau de la F1"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

26 juin 2022 - 11:24
Alfa Romeo F1 progresse après avoir (...)

Alfa Romeo F1 est l’une des équipes ayant affiché la plus grosse progression cette année par rapport à 2021. Frédéric Vasseur, le directeur de la structure, est satisfait malgré un début de saison compliqué, qu’il explique toutefois par des problèmes de fiabilité.

"Une partie des problèmes de fiabilité vient de nous, une partie des problèmes vient de Ferrari" note Vasseur. "J’ai toute confiance en Ferrari pour régler ça. Je ne veux pas me focaliser là-dessus. De notre côté, nous avons commencé du mauvais pied à Barcelone en pré-saison avec des rebonds et nous avons endommagé la monocoque."

"Comme nous n’étions pas en mesure de réparer sur place, nous avons perdu les premiers jours. Ensuite, ça a fait boule de neige, nous avons voulu revenir trop vite et avons eu d’autres problèmes, principalement avec Zhou, pendant les courses. Cela a été douloureux."

Une usine "incroyable" mais vieillissante à son arrivée

Le team de Hinwil récolte les fruits d’investissements colossaux, notamment dans son usine, et Vasseur reconnaît que depuis son arrivée, il a dû réorganiser de nombreuses choses dans l’usine. Sauber venait passer plusieurs saisons difficiles, et il a fallu des investissements colossaux pour revenir à un niveau décent, bien que les bases de BMW aient été bonnes.

"Le matériel de l’installation est incroyable. Mais lorsque BMW est parti fin 2009, et jusqu’en 2016/2017, c’était une période difficile pour l’entreprise. Le niveau d’investissement était très bas. Le matériel semblait très bien, puis quand on regarde profondément dans les détails, ce n’était pas si brillant !"

"Nous avons donc passé les trois ou quatre dernières années à investir une fortune pour mettre l’installation à niveau. Nous avons fait un pas en avant dans chaque domaine, y compris le nouveau simulateur mais aussi le logiciel de la soufflerie. Nous avons investi une fortune et je pense que nous sommes maintenant au niveau de la F1. C’est l’une des raisons qui expliquent les performances que nous affichons cette année."

L’habitude de gérer "un budget plus restreint"

Vasseur est désormais prêt à voir Alfa Romeo F1 continuer sa progression, avec une structure bien définie et une manière de procéder qui correspond parfaitement au plafond budgétaire. Il confirme qu’il préférait viser le long terme et miser sur 2022, plutôt que de tenter de revenir à un plus haut niveau sur le règlement précédent.

"Cela ne sert à rien d’être cinquième si vous retournez vous battre avec la voiture médicale l’année suivante ! Nous savions que le nouveau règlement et le plafond budgétaire représentaient une opportunité pour nous. La technologie est un gros avantage pour les meilleures équipes."

"Elles ont développé des technologies avant le plafond budgétaire. Il y a encore un avantage aujourd’hui et elles l’auront probablement au cours des deux ou trois prochaines saisons. Mais nous sommes plus habitués à gérer ce type de budget plus restreint, donc à moyen terme, nous pouvons être optimistes."

Le projet 2023 déjà dans les esprits à Hinwil

Alfa Romeo F1 travaille déjà sur sa C43, la monoplace de 2023, que Valtteri Bottas a révélé avoir vu en soufflerie. Vasseur révèle que l’équipe définit actuellement ce qu’elle gardera de sa monoplace actuelle sur sa future Formule 1.

"Si vous voulez être efficace, il faut faire des reports de composants. Nous sommes en train de décider ce que nous allons reporter. Nous allons prendre différentes options en termes de refroidissement, de suspension et ainsi de suite. C’est la vie d’un ingénieur, ils veulent réinventer la roue chaque année !"

"Si nous voulons être efficaces et avoir le budget nécessaire pour développer notre voiture tout au long de l’année, nous devons faire quelques reports. Nous n’allons pas arrêter le développement de la voiture actuelle, mais une partie de ce développement sera reportée à l’année prochaine."

"C’est beaucoup moins un problème cette saison que l’an dernier. Comme nous savions que nous n’apporterions pas de mises à jour au cours de la saison, nous étions beaucoup plus concentrés sur les opérations et je pense que cela a été très utile pour notre performance globale."

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos