Alfa Romeo F1 : L’adaptation de Leclerc prenait plus de temps qu’espéré en 2018

Le suite de la saison démontrait en revanche tout son talent

Recherche

Par Paul Gombeaud

24 août 2022 - 07:17
Alfa Romeo F1 : L'adaptation de (...)

Si Charles Leclerc était promu chez Ferrari après seulement une année passée au sein de l’écurie Alfa Romeo F1, et ce grâce à des performances remarquables, son début de saison 2018 n’aurait pas été aussi bon qu’espéré à l’époque.

C’est en tout cas qu’a affirmé Beat Zendher, le directeur sportif de l’équipe. Selon lui, le Monégasque, qui venait de remporter coup sur coup le titre en GP3 puis en Formule 2, a eu besoin de plus de temps qu’espéré pour s’adapter à la Formule 1.

"Il était très talentueux, il a eu besoin d’un peu plus de temps que ce à quoi nous nous attendions," a révélé Zendher pour le Podcast Beyond the Grid.

"Il marquait ses premiers points à Bakou si je ne me trompe pas. Jusqu’à cette course, il était en difficulté car le pilotage d’une F1 est un peu différent de celui d’une F2."

La suite de la saison fut en revanche très réussi pour Leclerc : il surclassa sans problème son coéquipier de l’époque Marcus Ericcson (17-4 en qualifications, 39 points à 9 au championnat), et Zendher admet qu’il n’a fréquenté que très peu de pilotes aussi talentueux que lui depuis ses débuts chez Sauber en 1993.

"Nous tous, y compris lui je pense, nous attendions à ce qu’il s’adapte un peu plus rapidement."

"Mais, en fin de compte, il est probablement le pilote le plus complet avec lequel j’ai été amené à travailler. Que ce soit en termes de talent naturel, d’intelligence de course, de concentration, etc. Il sera champion du monde un jour."

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos