Alfa Romeo F1 est sortie ‘démoralisée’ des essais hivernaux se rappelle Bottas

Mais le moral est vite revenu au beau fixe

Recherche

Par Alexandre C.

22 août 2022 - 09:44
Alfa Romeo F1 est sortie ‘démoralisée

En passant d’une équipe de pointe, Mercedes, à une structure de milieu de grille, Sauber-Alfa Romeo, Valtteri Bottas s’attendait bien entendu à connaître de réels changements dans son travail quotidien.

Cependant, comme il l’a confié, le Finlandais a finalement trouvé son nouvel environnement plus familier que prévu – notamment car il avait évolué, avant Mercedes, dans une structure plus modeste peut-être encore, Williams.

« C’est différent, mais pas tant que ça. Sauber est une vraie équipe de course. Un peu comme Williams avant mon passage chez Mercedes. »

« L’équipe est plus petite que Mercedes, bien sûr, mais tout le monde est pleinement engagé parce qu’ils aiment le sport automobile et veulent le succès. »

Toutefois Valtteri Bottas a commencé à apercevoir les limites d’Alfa Romeo aux essais hivernaux : quand sa Sauber fut une des monoplaces les moins fiables - une mauvaise fiabilité qui allait le poursuivre en cette première moitié d’année, surtout le vendredi.

« Le plus grand changement que j’ai vécu était entre les essais et la première course. Nous avons commencé les essais avec beaucoup de problèmes. »

« Cela a démoralisé une partie de l’équipe. »

« Quand nous avons marqué les premiers points, l’ambiance a complètement changé. Les gars ont vu que quelque chose était possible cette année. D’accord, nous ne courons pas pour gagner, mais pour obtenir le meilleur résultat possible. À cet égard, Sauber n’est pas si différent de Mercedes. »

Les années précédentes, Valtteri Bottas faisait la course dans le top 4 ou 6 avec Mercedes ; désormais, il bataille dans le milieu de grille. S’agit-il de deux F1 différentes ?

« Il y a beaucoup plus de choses qui se passent dans le milieu de grille, bien sûr. »

« Vous avez plus d’adversaires. Et tout est imprévisible. Les performances des différentes équipes fluctuent beaucoup d’une course à l’autre. Vous ne savez jamais contre qui vous allez vous battre la prochaine fois. Il y a toujours de l’action dans la course. La stratégie n’est pas non plus très claire, car vous devez vous orienter face à de nombreux adversaires. Il est beaucoup plus facile de rattraper ou de perdre du temps. Vous devez garder les yeux ouverts et envisager davantage de possibilités. »

A-t-il été difficile d’accepter le fait qu’il ne gagnera peut-être plus jamais de Grands Prix ?

« Pas vraiment. Je suis réaliste et je savais que rêver de victoires serait un peu exagéré. L’équipe a connu deux années difficiles. L’objectif devait être de consolider. »

« J’ai eu suffisamment de temps pour me fixer de nouvelles tâches et m’y consacrer mentalement. Je fais partie d’une équipe et tout le monde veut progresser. »

D’ailleurs Valtteri Bottas prend un grand soin à ne pas être seulement un pilote, mais un ‘team player’ à part entière à Hinwil.

« Je me sens plus comme un membre égal de l’équipe, mais je ne suis pas le pilote autour duquel tout doit être construit. »

« Je ne suis pas là depuis longtemps, mais nous avons déjà passé beaucoup de temps ensemble lors des essais. C’était comme une course de vitesse pour apprendre à connaître les gens et leur façon de travailler. »

« Je suis plus souvent à l’usine Sauber que chez Mercedes. Je passe à Hinwil toutes les deux courses, pratiquement chaque fois qu’il y a deux semaines entre deux Grands Prix. Mais à l’usine, je dois encore me familiariser avec toutes les petites choses. Il y a déjà un ou deux visages que je ne reconnais pas encore. »

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos