Alfa Romeo F1 craignait de ’rater une voie de développement’

Et de prendre un retard presque impossible à rattraper

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 février 2022 - 16:22
Alfa Romeo F1 craignait de 'rater

L’équipe Alfa Romeo F1 a développé sa nouvelle C42 en optant pour un développement débuté très tôt en 2021. Le team avait décidé de sacrifier sa saison 2021 pour avancer sur le colossal projet du règlement 2022. Le directeur technique, Jan Monchaux, se souvient d’un projet très cadré.

"Ca a été un grand défi et une grande aventure. Je me rappelle qu’il y a un peu plus d’un an, on a mis en place un plan avec des étapes, pour maximiser le temps de développement avec les ressources et l’équipe que l’on a, qui restent modestes" indique Monchaux.

La C42, qui vient de compléter son jour de tournage promotionnel à Barcelone avec sa livrée définitive (photo) a nécessité beaucoup plus de travail que ses devancières car le règlement oblige à tout changer : "Pour que les gens comprennent, à part le volant, absolument chaque pièce de la voiture est nouvelle !

"Il y a toujours une quantité de pièces que nous conservons d’une année sur l’autre en temps normal, car elles ne sont pas forcément pertinentes sur la performance, ou parce qu’on ne peut pas les refaire chaque année."

"Manquer une solution évidente, c’est ’game over’"

Une des grandes craintes de l’équipe technique d’Alfa Romeo était de rater une possible voie de développement au fil du processus. Il a donc fallu soigneusement étudier toutes les possibilités techniques pour ne pas omettre une solution cruciale.

"Nous avons dû tout refaire, et on est dans l’inconnue car il n’y a pas de référence avec le nouveau règlement. Comment s’assure-t-on, via une façon de travailler, que l’on ne manquera pas une grande tendance ?"

"Si une équipe arrive et a manqué une solution évidente dans le nouveau règlement, c’est ’game over’. Il lui faudra une demi-saison, sinon une saison complète, pour se rattraper. Et puisque toutes les équipes sont professionnelles, il faudrait certainement plus d’une saison pour réduire l’écart."

"Ce n’est pas comme si toutes les équipes partaient en vacances quand la saison s’arrête. Elles travaillent toutes d’arrache-pied, de l’équipe championne du monde à la dernière. Quand vous débutez avec un gros déficit, se rattraper avec toutes les limites en F1 est très compliqué, sinon impossible."

Un effort commun de toute l’équipe à Hinwil

Alfa Romeo a ainsi pu mettre à jour son fonctionnement opérationnel. Monchaux se félicite d’avoir assisté à l’action d’une équipe soudée, que ce soit au sein des départements ou entre ceux-ci.

"Ca a été un bon exercice de tout mettre en place, de monter un plan pour anticiper nos ressources, comment limiter les dépenses avec le plafond budgétaire, et si je repense au mois de janvier, je me dis qu’on a coché toutes les cases et ça a été une performance incroyable de l’équipe."

"On a connu des problèmes techniques, et on les a corrigés. Ca a été génial de voir l’effort d’équipe. Si quelqu’un avait fait une erreur ou que quelque chose d’inattendu se produisait, tous les autres membres de l’équipe réagissaient de manière naturelle pour se rattraper."

"Ca a été un voyage difficile mais si je dois regarder en arrière, je suis très fier de toute l’équipe. Je sais quels efforts et quels sacrifices ils ont fait, et c’est maintenant le moment d’aller en piste, de se battre avec les autres et, on l’espère, de s’amuser."

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos