Formule 1

Alfa Romeo espère récolter les fruits de son sacrifice en 2022

La F1 de 2021 n’a reçu aucune évolution ou presque

Recherche

Par Olivier Ferret

7 octobre 2021 - 12:23
Alfa Romeo espère récolter les fruits (...)

L’équipe F1 d’Alfa Romeo savait que sacrifier 2021 afin de donner la priorité aux nouvelles réglementations de l’année prochaine serait un risque, et le directeur, Frédéric Vasseur, espère que perdre contre Williams cette année en vaudra la peine.

Williams avait la voiture la plus lente en 2020 mais a développé un meilleur package pour cette saison et a profité de ses opportunités en Hongrie, en Belgique et en Italie pour marquer 22 points et devancer confortablement Alfa Romeo dans la lutte pour la huitième place du championnat des constructeurs.

C’est un risque que Vasseur savait qu’il prenait en abandonnant 2021 mais cela doit payer pour 2022.

"Nous avons pris la décision très tôt d’arrêter le développement pour 2021" a confirmé Vasseur, qui avait déjà expliqué dans une interview exclusive pour Nextgen-Auto que la C41 n’était plus développée depuis fin 2020.

"Nous savions que le risque était de perdre une position au championnat si certaines choses arrivaient, et certaines choses se sont produites. Même si nous étions plus rapides que Williams en qualifications sur l’ensemble de la saison, nous avons manqué une ou deux opportunités, et c’est quand les bons points étaient là."

"Mais nous avons pris la décision à la fin de l’année dernière de nous concentrer sur 2022. J’ai peut-être personnellement sous-estimé le fait qu’il est assez difficile d’aller en piste sans aucune évolution, d’un point de vue humain ! Mais c’est comme ça."

"Nous nous concentrons davantage sur la préparation en piste, et je pense que c’est logique. Comme vous l’avez vu à Monza, nous faisons des progrès, et je pense que cela vient aussi de l’exploitation en piste. C’était une étape importante pour nous, la gestion des pneus et ainsi de suite, et nous avons fait de bons progrès."

Vasseur sait néanmoins que la saison 2022 sera difficile, toutes les équipes voulant progresser dans la hiérarchie. C’est pour cela qu’Alfa Romeo a voulu faire le maximum et consacrer l’intégralité de son budget sur la saison prochaine.

"Nous voulons tous réussir l’année prochaine et nous voulons tous obtenir des résultats. Si vous posez la question à Otmar Szafnauer, Franz Tost, Zak Brown, Jost Capito ou Günther Steiner ; tout le monde vous dira que nous voulons faire – et ferons un meilleur travail l’année prochaine. Avec un peu de chance ! C’est l’ADN de la F1, et c’est la compétition. Certaines équipes ont pris la décision d’arrêter 2021 très tôt et de se concentrer sur 2022, et je pense que nous étions probablement les premiers."

"L’autre aspect de la discussion est le plafonnement des coûts. Nous jouons dans notre propre cour. Nous n’imposerons aucune restriction sur le budget l’année prochaine - nous augmenterons même le budget, et mettrons l’équipe dans une meilleure position alors que d’autres équipes devront réduire, et ce sera la première fois que la voiture sera développée sous la situation du plafonnement des coûts. Je considère cela comme une opportunité, mais c’est une opportunité pour quelques équipes et nous aurons un champion du monde, un deuxième, un troisième et un 10e. Rien n’est garanti."

"C’est un énorme challenge. Nous savons parfaitement que par le passé, le grand changement de règlement était une grande opportunité pour certaines équipes mais aussi un grand drame pour d’autres."

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less