Alfa Romeo bénéficie de la ’dynamique fantastique’ de la F1

Le constructeur va se réengager avec Sauber en 2023

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 juillet 2022 - 09:13
Alfa Romeo bénéficie de la 'dynamique

Sauber restera encore Alfa Romeo F1 l’année prochaine, le constructeur italien ayant décidé de prolonger d’un an son partenariat avec l’équipe suisse. Le groupe Stellantis veut un bénéfice à cela et d’après le PDG d’Alfa Romeo, Jean-Philippe Imparato, c’est le cas pour la firme italienne.

"Nous avons signé le renouvellement avec Sauber pour 2023," a-t-il déclaré.

"Chaque année, nous faisons le point en juillet pour décider de poursuivre ou non cet engagement. Si un jour nous constatons que nous n’avons plus d’intérêt ou que nous n’avons pas de retour sur investissement, nous le réévaluerons. Tout se fera de manière ordonnée mais ce n’est pas un sujet pour cette année."

Qu’est ce qui a motivé le réengagement ?

"C’était très simple, le guide que nous avons eu ensemble avec Fred [Vasseur, le directeur] est que je veux aller vers le haut" ajoute Imparato. "Progresser. Huitième, septième, sixième, cinquième... je m’en fiche. Je veux progresser. Et avec le bon niveau de retour sur investissement en termes d’exposition d’Alfa Romeo."

"La Formule 1 est une dépense marketing fixe. Et si vous voulez justifier devant les gens de l’entreprise que vous dépensez une énorme somme d’argent en Formule 1, vous devez avoir le bon retour sur investissement. C’est la clé. Nous avons donc dit que du côté de la concurrence, nous voulions être à la hauteur."

"Et du côté du marketing, nous voulons être au-dessus en termes de retour sur investissement. Je dois dire que je bénéficie de la dynamique fantastique de la Formule 1. La tendance est positive et le retour sur investissement est positif."

Sauber a été "un pari" pour Alfa Romeo

Sauber n’était pas en grande forme quand Alfa Romeo a investi dans l’équipe, grâce à l’arrivée de Frédéric Vasseur et à l’envie de Finn Rausing, le propriétaire de l’équipe, de lui conférer une identité bien plus emblématique.

"C’est un pari, et pas seulement un pari d’ailleurs car la première fois que nous avons rencontré Fred Vasseur, c’était probablement en avril ou mai et nous avons dû prendre la décision en juillet. Parfois dans la vie, c’est quelque chose que l’on sent au premier regard."

"Nous avons un contact positif et bon avec Fred et l’équipe. J’apprécie beaucoup le soutien que Finn Rausing nous apporte depuis des années. Pas seulement avec l’équipe, mais aussi avec Alfa Romeo. Et je l’apprécie énormément."

"Donc, dans cette entreprise, Alfa Romeo, nous sommes une tribu. Nous ne sommes pas une marque. Et une tribu signifie aussi la loyauté. Donc, nous n’oublions pas d’où nous venons. Nous n’oublions pas les personnes qui nous ont fait confiance. Nous n’oublions pas le fait qu’un jour M. [Sergio] Marchionne a remis Alfa Romeo en Formule 1."

"C’est la clé, et nous apprécions beaucoup, nous respectons beaucoup cela. Et comme nous ne voulons pas changer tous les matins, nous considérons que le partenariat avec Sauber est stable."

Mais Alfa Romeo bénéficie d’une certaine flexibilité face à son engagement en F1, compte tenu de l’accord avec Sauber, contrairement à d’autres constructeurs : "Certains de nos concurrents sont très fortement verrouillés. Sauber n’est pas verrouillé. Nous ne sommes pas verrouillés."

"Mais nous travaillons ensemble parce que nous aimons le sport automobile. C’est tout. C’est un autre modèle économique inventé dans ce type de discipline qui est probablement différent de ce que nous faisions dans le passé."

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos