Alesi : Hamilton montre à nouveau qui est le patron à Russell

L’approche expérimentale de Lewis saluée par le Français

Recherche

Par Franck Drui

6 novembre 2022 - 10:50
Alesi : Hamilton montre à nouveau (...)

Jean Alesi pense que George Russell subit maintenant les effets de l’approche de Lewis Hamilton dans cette saison difficile pour Mercedes F1.

Dans une première moitié de campagne au cours de laquelle Mercedes a eu du mal avec sa W13, Russell a pu battre son coéquipier lors de sept des huit premières courses.

Mais depuis la pause estivale, les positions ont été inversées et Hamilton a grignoté son déficit sur son jeune équipier, avec une paire de deuxièmes places lors des deux derniers Grands Prix le plaçant à 15 points de Russell.

Hamilton a été le "cobaye" de l’équipe en termes d’essai de réglages et de nouveaux développements sur la W13, et a déclaré récemment qu’il avait "fait tout le travail" en matière d’expérimentation. Place maintenant aux courses et donc à de bons résultats selon lui

"Lorsque vous avez affaire à un pilote si habile à gérer ses propres performances, la vie de son équipier devient très difficile," estime Alesi.

"Je pense à Sergio Perez chez Red Bull, bien sûr. Je pense à George Russell, face à Hamilton. Le jeune Anglais fait ses débuts dans la Mercedes. Il le bat depuis les premières courses malgré une voiture ratée. Contrairement à Lewis, qui a attendu de comprendre avant de s’engager pleinement compte tenu des lacunes initiales de la voiture. Il a eu la vision d’ensemble, aider l’équipe à trouver des solutions au détriment de ses performances en piste."

"Mais ensuite, une fois ce travail fini, Lewis a exprimé ses qualités intactes, compliquant le chemin de George. Je ne critique pas George. Je dis que même un jeune homme talentueux peut avoir du mal à affronter un champion plus âgé mais expérimenté et en pleine forme."

"Cela arrive aussi, avec quelques corrections, à Esteban Ocon dans sa confrontation avec Fernando Alonso."

L’ancien pilote Ferrari a également estimé que le pilotage de Max Verstappen avait été magnifié par le dernier Grand Prix au Mexique.

"En regardant le Grand Prix, j’ai vu son extraordinaire capacité d’aller à la limite à chaque tour et il s’applique même s’il n’a pas eu une voiture clairement supérieure - comme cela s’est produit, je pense, à Mexico. Il a fait tout son relais en médiums avec des chronos en 1’22 seconde. Tous les tours, c’est une régularité incroyable."

Mercedes F1

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos