Formule 1

Alesi a une idée des raisons de l’échec de Vettel chez Ferrari

Il le compare avec le succès de Michael Schumacher

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 juin 2020 - 11:27
Alesi a une idée des raisons de (...)

Le choix d’embaucher Carlos Sainz aux côtés de Charles Leclerc en 2021 a été vu comme une décision peu courageuse de la part de Ferrari. Jean Alesi pense que la Scuderia a eu raison de viser Sainz, mais s’attend à ce que ce duo facilite la vie de l’équipe.

"C’est peut-être l’opposé. Ils auront quelque chose de facile à contrôler," juge l’ancien pilote français de Ferrari.

"Ils ont deux gamins, mais deux pilotes professionnels. Carlos travaille dur et a de l’expérience avec McLaren et Renault, il vient d’équipes expérimentées."

"Donc pour le management [de Ferrari], il sera facile de contrôler ces deux pilotes. Quand vous avez un champion du monde, quand vous avez un pilote très charismatique, c’est plus compliqué de l’adoucir."

Sebastian Vettel quittera donc Ferrari sans avoir été champion du monde, à moins qu’il parvienne à l’être en 2020. Mais pour Jean Alesi, la responsabilité de cet échec n’incombe ni à l’équipe, ni au pilote.

"J’ai un respect énorme pour Sebastian, c’est un quadruple champion du monde. Il a mis tout son talent et tout ce qu’il pouvait dans ce défi d’être champion du monde avec Ferrari, et il n’a pas réussi."

"Il a échoué, ni par sa faute ni par la faute de l’équipe, quelque chose ne s’est pas bien passé. J’étais surpris que son départ soit annoncé avant que la saison ne débute. Mais je pense que c’est important, que quelqu’un soit assez courageux pour dire ’stop, je finirai la saison avec Ferrari mais je ne sais pas ce que je ferai l’an prochain’. Mais quelque chose ne s’est pas passé comme prévu."

Alesi juge que le problème pour Vettel a peut-être été de devoir apprendre à travailler avec l’équipe technique de Ferrari, un travail trop important : "Si je prends Michael Schumacher, il a pris ma place [chez Ferrari] mais il est arrivé avec une équipe technique complète. Il travaillait avec les mêmes personnes que celles avec lesquelles il était champion [chez Benetton]."

"Il lui a fallu quatre ans pour être champion, mais c’est arrivé. La situation de Sebastian était différente. Il est arrivé dans une équipe et a tenté d’apprendre à l’équipe technique de travailler comme il le voulait. Mais il n’a pas amené Adrian Newey avec lui, et ça a changé beaucoup de choses."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less