Formule 1

Alerte pour la FIA ? Racing Point détecte des ‘problèmes fondamentaux’ sur l’aéro des F1 2021

Green et Seidl confrontent leurs points de vue

Recherche

Par A. Combralier

5 décembre 2019 - 12:13
Alerte pour la FIA ? Racing Point (...)

Maintenant que le règlement aérodynamique pour 2021 a été validé, les directeurs techniques des écuries ont forcément dû passer quelques nuits blanches pour l’étudier de plus près. La voix d’Andrew Green, le directeur technique de Racing Point, et présent en F1 depuis 1991 (il était arrivé chez Jordan), est forcément écoutée de près dans le paddock.

Et elle ne risque pas de faire plaisir à la FOM et la FIA. En effet, Green pointe des « problèmes fondamentaux » dans le nouveau règlement aérodynamique, qui pourraient néanmoins « être réglés. »

« Le concept est faisable. Mais je pense que la formulation, dans le règlement, a besoin d’être un peu ajustée, dirons-nous, pour que le règlement final reflète vraiment les intentions des rédacteurs. »

« Toute l’aérodynamique de la voiture est couverte par l’article 3 du règlement. Auparavant, certaines pièces aérodynamiques relevaient d’autres articles, comme les conduits de freins ou le système de freinage. Maintenant, tout dépend de l’article 3, qui est la pierre angulaire de tout le règlement aérodynamique. »

« Or ce qui a été présenté comme le modèle 2021 des F1, et ce qui est écrit dans le règlement, sont deux choses différentes. »

Et justement, les principales différences concernent ce fameux article 3…

Ces changements sont-ils inquiétants ? Oui et ô combien selon le directeur technique de Racing Point : car selon lui, alors que le nouveau règlement entend faciliter les batailles rapprochées en piste, en réduisant la quantité d’air sale subie par une voiture en suivant une autre, ce règlement 2021 aurait de tout autres effets…

« La F1 2021 produit, à l’heure actuelle, son propre air sale. »

« Cela concerne plus l’avant de la voiture, où tout l’air sale arrive. »

Andy Green précise que d’autres directeurs techniques de F1 pourraient penser la même chose que lui. Il entend désormais « en dire un mot à la F1 » lors d’une prochaine réunion prévue cette semaine.

Cependant l’analyse de Green est loin de faire l’unanimité dans le paddock. Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, a ainsi apporté son soutien au projet de la FIA.

« Nous ne trouvons pas ces résultats, nous sommes totalement en désaccord [sur le fait que le nouveau règlement doit être réécrit]. »

« Nous sommes heureux de ce qui est sur la table. Bien sûr, il y a quelques réglages à faire, comme toujours, mais nous ne voyons pas de problème. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less