Formule 1

Albon ‘se donne à fond’ pour redevenir titulaire au plus vite en F1

Il est passé proche de quitter le sport, mais pas en 2021

Recherche

Par Alexandre C.

16 juin 2021 - 12:53
Albon ‘se donne à fond’ pour redevenir (...)

On a tendance à l’oublier mais Alexander Albon avait été nommé « rookie de l’année » il y a deux ans, en 2019,. Désormais, le Thaïlandais n’a plus de volant de titulaire, à part en DTM, et ronge son frein sur le banc des remplaçants de Milton Keynes.

Le site Square Mile a rencontré le jeune pilote et lui a demandé si, à ce moment, fin 2020, au moment de son éviction de Red Bull, Alexander Albon était passé proche de quitter la F1… Et celui-ci a alors remis les choses dans un plus large contexte historique le concernant.

« Je n’ai jamais été près d’abandonner le sport. Enfin, si, mais pas par choix. »

« Fin 2012, j’ai eu une année terrible en termes de performances, j’ai été retiré du programme Red Bull et je n’avais pas vraiment d’argent pour continuer, mais j’ai trouvé les bonnes personnes et j’ai réuni un budget pour l’année suivante afin de continuer. »

« Et fin 2017 en 2018, il semblait vraiment que je n’allais pas courir et je parlais aux équipes chaque jour avant le début de la saison ; et j’ai réussi à obtenir une place dans une bonne équipe. L’année suivante, j’étais en F1, donc j’étais à ça de réussir ou pas. »

Désormais Alexander Albon le répète : il veut redevenir un pilote titulaire en F1.

« Mon objectif premier est de revenir en F1. Et c’est vraiment tout, c’est mon état d’esprit cette année. Je me donne à fond et je fais tout ce que je peux pour y arriver. »

« Je ne sais pas ce que je ferai après ma carrière de pilote, je n’y pense pas pour l’instant. Je ne pourrai pas m’asseoir, ne rien faire et prendre ma retraite, mais je commencerai très probablement par voyager. »

Alexander Albon dit aujourd’hui avoir réalisé sa meilleure performance en F1 dans une Red Bull - quand tout avait bien commencé pourtant, à Spa, lorsqu’il remplaçait pour la première fois Pierre Gasly...

« Ma meilleure performance à ce jour est ma première course dans la Red Bull. Je suis parti dernier et j’ai terminé 5ème. C’était une très bonne course, et avec toute la pression, j’étais vraiment content de celle-là. »

Chez Red Bull, Alexander Albon a grandement souffert de la comparaison avec Max Verstappen... Est-ce le coéquipier le plus redoutable qu’il ait jamais eu à affronter en monoplace ?

« L’adversaire le plus redoutable serait certainement Max Verstappen. Quand vous êtes dans des équipes différentes, c’est difficile de se comparer. Évidemment, dans certaines courses, vous êtes plus rapide que d’autres.

« Je courais contre George, Lando en F2 en 2018 et nous étions tous très proches. Puis je suis arrivé en F1 et ensuite avoir Max comme coéquipier… il était très rapide, un pilote très fort, très complet et très expérimenté pour quelqu’un de son âge. »

Avant le choc Red Bull, Alexander Albon avait ainsi réussi sa première partie d’année chez Toro Rosso, aux côtés de Daniil Kvyat. N’était-il pas trop nerveux pourtant au moment de faire ses débuts ?

« Le premier week-end de course, j’étais très nerveux, mais j’avais fait de bons essais, donc peut-être pas aussi nerveux que si j’avais fait de mauvais essais de pré-saison. Le truc pour moi, c’est que c’est un circuit tellement difficile, la première course où nous allons, en Australie, c’est très technique et bosselé, c’est un circuit urbain. »

Chez Toro Rosso, Alexander Albon avait bénéficié des précieux conseils notamment de Franz Tost, qui guide aujourd’hui Yuki Tsunoda...

« Le meilleur conseil, je dirais que lorsque je suis entré en F1, Franz Tost me l’a donné. Il m’a dit d’en avoir rien à foutre des commentaires. En F1, il y a beaucoup de discussions autour de vous, ça ne s’arrête jamais et en tant que jeune pilote, c’est quelque chose que vous ne réalisez pas, mais vous y êtes très vite confronté et vous devez apprendre à ne pas vous en soucier. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less