Albon : J’étais un des pilotes les moins bien préparés à la F1

Le Thaïlandais a découvert les monoplaces aux tests officiels

Recherche

Par Emmanuel Touzot

25 janvier 2022 - 09:39
Albon : J'étais un des pilotes (...)

Alex Albon est arrivé en F1 en début de saison 2019 chez Toro Rosso. Pourtant, le pilote rappelé par Red Bull aurait dû défendre les couleurs de Nissan en Formule E. Mais un appel au dernier moment de Helmut Marko l’a redirigé vers la Formule 1.

"C’est arrivé à la dernière minute" a déclaré Albon. "Je ne veux pas entrer dans les détails sur la façon dont tout cela s’est passé. Mais c’était délicat parce que, évidemment, avec le contrat Nissan et tout ce genre de choses, cela n’a pas rendu aussi facile que je l’aurais souhaité de passer de la Formule E à la F1."

"Évidemment, en tant que pilote de mon âge, j’ai toujours voulu être en Formule 1. C’est le but de tout le monde depuis l’enfance. Mais oui, nous devions juste trouver un accord, et une fois que l’accord était réglé, c’était bon."

Il rappelle que la possibilité d’un passage en F1 s’est décantée au dernier moment, durant la fin de sa saison en F2, en 2018 : "Le processus a été très rapide. Et à aucun moment, jusqu’à la Russie, je n’avais pensé que la F1 était possible."

"J’avais passé beaucoup de temps sans jamais faire partie d’un programme, sans jamais être vraiment approché par un programme, sans jamais avoir cette opportunité. Et puis soudain, littéralement, lors des deux dernières courses de ma carrière en Formule 2, j’ai eu cette opportunité et j’étais en F1."

Albon n’avait jamais piloté une monoplace de F1 avant ses premiers essais officiels, lors des tests hivernaux de la saison 2019 : "J’étais l’un des pilotes les moins bien préparés à arriver en F1, parce que je pense que tout le monde a fait des essais avant d’arriver en F1."

"Mais mon premier roulage était littéralement le premier jour des essais hivernaux de Barcelone, et c’était tout. Et j’ai fait un tête-à-queue ! J’ai fait un tête-à-queue tout de suite. J’ai fait un tête-à-queue dans le virage 4. Et je me suis dit, ’mon Dieu, dans quoi je me suis fourré ?’"

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos