Formule 1

Albon à la porte des points, Kvyat pardonne à Ricciardo pour sa bourde

La torpille torpillée

Recherche

Par A. Combralier

28 avril 2019 - 19:04
Albon à la porte des points, Kvyat (...)

Toro Rosso va encore boucler un week-end avec un sentiment d’inachevé ou de gâchis : les monoplaces italiennes n’ont marqué aucun point ce dimanche à Bakou.

Alexander Albon a fini à la porte des points. Une stratégie discutable comme une erreur de jeunesse l’ont fait reculer dans le peloton.

« Finir juste en dehors des points, ce n’est pas ce que je voulais. Mon départ était OK, mais je suis rentré au mauvais moment, les écarts n’étaient pas les bons. Ensuite j’ai touché le mur à la sortie au virage 1, donc j’ai été un peu précautionneux dans les virages suivants. Après cela, notre rythme était convenable mais je pense que nous sommes restés trop longtemps dehors, nous avons donc perdu du temps. Nous sommes ressortis derrière tout le peloton après notre arrêt, et le problème, c’est que les écarts sont si serrés en milieu de grille, qu’il fallait une plus grande différence de rythme pour regagner du terrain. Au bout du compte, j’ai pu faire quelques dépassements et je me suis bien amusé, c’est le principal. »

Daniil Kvyat n’avait pas de rythme en début de course et a vite perdu le bénéfice de sa qualification sur la 6e place de la grille. Peu importe, puisqu’il a été impliqué dans un accrochage avec Daniel Ricciardo, qui lui est rentré dedans en marche arrière, une des images cocasses de ce Grand Prix… Mais qui ne l’amuse pas !

« Ce n’était pas la meilleure des journées, nous avons dû abandonner, pour une erreur que nous n’avons pas commise, mais ce genre de choses arrive en course. Je n’ai aucun problème avec Daniel, il a reconnu son erreur et nous tournons aujourd’hui la page. Bien sûr, j’étais un peu déçu sur le moment, je pensais que nous aurions pu marquer un point. Mais vous ne pouvez pas y changer grand-chose. Hier, notre voiture était géniale en qualifications. Mais nous avons souffert avec la gestion des pneus aujourd’hui. Nous allons enquêter pour savoir pourquoi et passer à la prochaine course. Notre package est solide, je suis sûr que notre heure viendra. »

Jody Egginton, le directeur technique, estime avec raison que le rythme de course de Toro Rosso n’était pas « particulièrement bon » aujourd’hui.

« Nous avons le sentiment d’avoir manqué une opportunité. Le train de pneus de Danniil au départ a perdu, de manière inattendue, en rythme, ce qui nous a forcés à exécuter un arrêt aux stands précoce. L’incident avec Ricciardo a causé une perte supplémentaire de temps, et a mené à un abandon en raison des dégâts causés. La course d’Alex fut raisonnable, il a manqué de peu de marquer un point. Mais il faut être honnête dans l’équipe, nous aurions pu davantage l’aider avec une meilleure stratégie d’arrêts aux stands. Ce genre de choses arrive. »

Toro Rosso

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less