Formule 1

Aitken doute de Renault F1 et de sa filière de jeunes pilotes

Il est heureux d’avoir rejoint Williams

Recherche

Par Emmanuel Touzot

23 mai 2020 - 12:30
Aitken doute de Renault F1 et de sa (...)

Jack Aitken, ancien pilote de la filière Renault, n’a pas été étonné du départ de Daniel Ricciardo.

Le pilote de F2 s’inquiète du sérieux que le constructeur français met dans sa filière de jeunes pilotes et juge avoir eu raison de partir.

"Je voudrais dire que j’ai vu venir cela, et je ne suis pas choqué que Daniel soit parti," a déclaré Aitken à Racer.

"Je pense que la prochaine étape est son remplacement et c’est plutôt la raison pour laquelle je suis heureux de mes décisions. Je l’ai vu venir, mais je ne suis pas sûr qu’ils soient aussi investis dans leur académie de jeunes pilotes que ce que l’on pourrait l’espérer."

"J’avais l’impression qu’il y avait moins de chance de progression là-bas. Il y a beaucoup de rumeurs - vous en savez probablement plus que moi - sur un certain Fernando Alonso. S’ils faisaient venir quelqu’un comme ça, je ne serais pas surpris mais je me demanderais quel est l’intérêt d’être là-bas en tant que jeune pilote."

"Je voyais plutôt un chemin de progression avec Williams. Je vais m’en tenir à ce que j’ai, je l’ai vu venir et je dirai que tout va bien se passer ! C’est certainement une histoire que je regarde avec beaucoup d’intérêt, pas seulement à cause de mon histoire avec Renault, mais juste en tant que fan, c’est une histoire intrigante."

Le futur de l’équipe en F1 est forcément discuté avec le Covid-19, mais Aitken pense qu’ils ne jugeront que le retour sur investissement, comme le feront toutes les équipes "à l’exception d’une ou deux équipes historiques, comme Ferrari, Williams et McLaren. Ces équipes qui sont là depuis longtemps le seront encore dans un avenir proche, parce que leur raison d’être est en F1."

"Les équipes comme Renault sont un peu plus... Elles peuvent dire qu’elles sont là pour le long terme mais en réalité, cela signifie qu’elles sont là tant que ça a du sens pour elles.

"Le monde change assez rapidement, comme nous l’avons vu. J’ai toujours pensé que Renault était engagé en F1. Ils y ont investi beaucoup d’argent, mais ils n’ont pas eu le succès qu’ils souhaitaient. C’est quelque chose qui a toujours pesé sur l’équipe, je pense, surtout récemment."

"Je suis presque sûr qu’ils sont en train de se demander si cela vaut la peine de continuer. Ce n’est pas quelque chose de nouveau cette année, je pense que cela leur pèse depuis quelques années. Ils resteront tant que c’est pratique et logique pour la société mère."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less