Agressions au GP d’Autriche : La police n’a pas reçu de plainte

La sécurité était assurée par des sociétés privées

Recherche

Par Emmanuel Touzot

12 juillet 2022 - 11:07
Agressions au GP d'Autriche : (...)

La police n’a pas été prévenue des divers incidents ayant émaillé le Grand Prix d’Autriche de F1 le week-end dernier. De nombreuses fans s’étaient plaintes de comportements inappropriés de la part de certains éléments du public, mais aucune suite n’a hélas été donnée.

Bien évidemment, cela ne remet pas en cause les accusations portées à ces fans. Cela souligne simplement qu’il est très compliqué de lutter à long terme contre des incidents qui se déroulent de manière inattendue et ne durent pas dans le temps, pour lesquels il serait très compliqué de prouver la culpabilité des accusés.

Le porte-parole de la police locale, Christoph Grill, révèle qu’il n’y a pas eu d’incidents reportés à ses agents : "Avec plus de 300 000 visiteurs, c’était étonnamment calme. Il n’y a pas eu d’incidents majeurs."

La police n’était pas présente sur site, la sécurité étant assurée par des sociétés privées. Néanmoins, Erich Wolf, le directeur du Red Bull Ring, explique que le circuit ne peut pas se porter garant de tous les spectateurs.

"Nous ne pouvons pas être tenus responsables du comportement de tous les visiteurs. Mais c’est une honte qu’apparemment, tous les fans n’aient pas bénéficié d’une bonne éducation" a déclaré Wolf.

Wolf a également déclaré au journal Kurier que le circuit allait travailler avec la F1 et la FIA à ce sujet : "Les incidents seront traités en étroite collaboration avec la FIA au cours des prochains jours et des prochaines semaines. Mais nous n’allons pas parler d’hypothèses. Nous allons d’abord travailler sur la question."

Le porte-parole de la police, a déclaré à l’agence de presse APA qu’aucun plainte officielle n’avait été déposée : "Il n’y a pas eu de plainte pour agression sexuelle. Les campings étaient encore occupés après la fermeture des bars à 2h du matin, mais tout s’est déroulé comme prévu."

Le directeur du GP des Pays-Bas, Jan Lammers, a déclaré qu’il était vivement intéressé par les résultats de toute enquête menée par les autorités et la Formule 1 : "Il y avait 60 000 fans néerlandais, on se demande donc combien se sont mal comportés. Est-ce que c’est 5.000, 10 000 ? Plus ?"

"Pendant notre Grand Prix, je m’attends à ce que les bons fans gardent les mauvais en échec. Mais je veux aussi faire appel à la responsabilité personnelle des gens et à leur bon sens. C’est terrible, c’est antisocial, c’est immoral."

"Vous parlez des fans de Verstappen ici, donc le nom de Max est associé à cette mauvaise conduite. Donc si vous vous comportez d’une manière dont Max a honte, alors vous êtes juste trop stupide pour comprendre."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos