Formule 1

Agacé, Räikkönen veut qu’Alfa Romeo ‘se réveille’ et trouve du rythme

Le Finlandais agacé surtout par son accrochage avec Pérez ?

Recherche

Par Alexandre C.

22 juillet 2021 - 13:31
Agacé, Räikkönen veut qu’Alfa Romeo (...)

Kimi Räikkönen n’évoluait pas trop loin du top 10 à Silverstone en fin de course, quand Sergio Pérez revenait sur lui à vive allure ; les deux pilotes, sur une mésentente (jugée comme un incident de course par la FIA), se sont alors accrochées et le pilote Alfa Romeo est parti en tête-à-queue. Ce qui a bien sûr ruiné tous ses espoirs de finir dans le top 10.

Revenant sur cet incident aujourd’hui, Kimi Räikkönen semble plutôt rejeter la faute sur Sergio Pérez, sans pour autant atteindre bien sûr les décibels qui existent aujourd’hui entre Red Bull et Mercedes au sujet d’un autre fameux accrochage à Silverstone…

« Pendant la course, nous avons eu quelques batailles, et évidemment les Red Bull étaient beaucoup plus rapides. Mais j’ai réussi à garder derrière Pérez pendant un bon moment. »

« Et à la fin, nous étions quelques virages l’un à côté de l’autre et j’étais à l’extérieur du virage précédent, à l’intérieur du suivant, et je ne sais pas, peut-être qu’il ne m’a pas vu, mais j’ai fini par tourner et c’est tout. J’étais bien là et soudain, il a tourné et je suis parti en tête-à-queue. Mais je préfère me battre pour la position. Finir 11e ou 12e ne nous aide pas vraiment. »

Le fond de l’affaire pour Kimi Räikkönen est ainsi celui-ci : l’Alfa Romeo ne peut pas lutter à la régulière pour un top 10 - il en manque encore un peu au niveau de la performance pure.

C’est d’ailleurs ce que Kimi Räikkönen disait, en des termes très crus, à son ingénieur de course après l’arrivée à Silverstone...

« Nous devons rendre la voiture rapide, c’est simple. C’est impossible de se battre contre eux. Il faut essayer de se battre avec les autres voitures. Allez, on doit se réveiller et faire quelque chose. »

Plus à froid, Kimi Räikkönen revenait sur ce problème fondamental : le manque de rythme de son Alfa Romeo.

« Nous nous attendions un peu à ce que ce ne soit pas une course facile pour nous ici et c’est ce qui s’est passé, après le départ nous étions plutôt bien, mais plus nous avançons dans le Grand Prix, plus je regarde dans les rétroviseurs – davantage que je ne regarde devant moi. »

« Nous avons essayé de nous battre, mais ce n’était pas suffisant ici. Peut-être que sur un autre circuit nous pourrons être un peu mieux, mais que pouvez-vous faire ? »

Xevi Pujolar, ingénieur en chef chargé de la performance à Hinwil, accepte-t-il le constat de Kimi Räikkönen ? Hélas oui...

« Nous savions à nouveau que nous allions nous battre pour les points et que si quelque chose se passait devant, nous pourrions nous rapprocher. Mais il nous manque un peu plus. »

« Nous avons essayé d’aller sur le côté agressif avec Kimi, le faisant tôt rentrer aux stands, mais nous avions besoin d’un peu plus de rythme pour nous rapprocher des points au milieu de la course. »

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less