Formule 1

Agacé mais confiant, Todt dit n’avoir ‘aucune crainte’ sur le retrait de Ferrari de la F1

Il s’exprime aussi sur Vettel et la fin de son mandat

Recherche

Par Alexandre C.

19 mai 2020 - 18:19
Agacé mais confiant, Todt dit n’avoir

La FIA et la FOM poussent actuellement pour que le montant des budgets plafonnés soit abaissé, le plus possible, vers les 100 millions de dollars, en saisissant l’opportunité ouverte par la crise du coronavirus. La récession menace l’existence de plusieurs équipes en F1 et il y a donc urgence pour Todt.

« Ce que nous allons présenter pour l’avenir va dans la bonne direction » a-t-il plaidé pour Sky Sports.

« Il est clair que nous traversons une situation économique sans précédent et c’est pourquoi il y a une opportunité de prendre une direction que nous n’aurions pas prise. »

« J’espère vraiment que tout le monde [toutes les équipes] pourra rester à bord et, en ce sens, le but des nouveaux règlements est de donner autant de chances à tous les concurrents de rester dans le sport à l’avenir. »

« Ce sera la situation de l’après-Covid-19. Ce virus aura fait beaucoup de mal et de dégâts à de nombreux constructeurs, compétiteurs, fédérations sportives, équipes privées, sponsors et médias. Nous devrons donc voir comment nous pouvons tous travailler ensemble pour nous soutenir mutuellement autant que possible. Ce sera la prochaine étape. »

Ferrari, opposée à un abaissement trop important des budgets plafonnés, a pourtant déjà menacé de quitter la F1… Que répond Jean Todt, l’ancien dirigeant de la Scuderia, à ce chantage ?

« Ne soyez pas provocateur ou négatif », répond, agacé, Jean Todt au journaliste.

« Je n’ai aucune crainte à ce sujet. J’espère que tout le monde aura le bon sens des responsabilités dans la situation actuelle pour nous aider à réaliser ce qui est nécessaire pour le meilleur de la Formule 1, les concurrents, les promoteurs, l’instance dirigeante et les fans. »

« C’est ce que nous essayons de réaliser. Je respecte Ferrari pour son histoire et sa contribution et je suis sûr qu’elle est prête à maintenir à un niveau élevé de contribution à ce que nous construisons. »

Jean Todt, poursuivant sur l’actualité récente de Ferrari, s’est montré agacé une dernière fois par le journaliste, qui le questionnait sur l’échec de Sebastian Vettel à Maranello.

« Encore une fois, je vous corrige. Soyez plus positif. Sebastian Vettel est l’un des plus grands talents du sport automobile. Il a été annoncé qu’il ne conduira pas pour l’équipe au-delà de 2020. »

« Il y a beaucoup d’autres opportunités. Nous ne pouvons que lui souhaiter le meilleur et je le pense. Celui qui le prendra aura beaucoup de chance. »

« Peut-être qu’il sera un bon président de la FIA à l’avenir. On ne sait jamais » a poursuivi Todt.

Sebastian Vettel pour succéder à Jean Todt ? Ce ne sera sans doute pas pour décembre 2021, date de la fin du mandat du Français. D’ailleurs, Todt a exclu, pour le moment, toute prolongation exceptionnelle de son mandat face aux circonstances actuelles.

« Il me reste encore un an et demi de mandat et je compte bien faire le plus possible d’ici-là. »

Ferrari

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less