Formule 1

Adapter les horaires des GP à la météo ? La F1 va en discuter

Après les expériences Spa et Sotchi

Recherche

Par Alexandre C.

28 septembre 2021 - 18:05
Adapter les horaires des GP à la (...)

Chacun se remémore de la farce du Grand Prix de Spa : le dimanche après-midi, en raison des trombes d’eau, la « course » s’est résumée à deux tours en bon ordre derrière la voiture de sécurité. Pourtant, si la F1 avait couru le dimanche matin, le Grand Prix aurait pu avoir lieu puisque les Ardennes n’étaient pas alors sous les eaux.

De même à Sotchi, la F1 est restée bloquée sur son calendrier initial de qualifications tenues le samedi après-midi, alors même que les prévisions annonçaient un déluge. Mais finalement, le samedi a pu se dérouler comme prévu.

Il n’en demeure pas moins que ces deux situations posent question : ne faudrait-il pas que la F1 ait plus de flexibilité à l’avenir afin de déplacer au besoin les horaires des séances… ? Ou bien est-ce que les chaînes TV, qui paient rubis sur ongle pour avoir des Grands Prix le dimanche après-midi et non le matin, auraient leur veto ?

Michael Masi, le directeur de course de la FIA, a apporté des précisions sur ce point… et la F1 pourrait en effet prendre des décisions.

« Ce n’est pas tellement lié aux horaires de télévision... Je pense que c’est quelque chose dont nous allons discuter dans les semaines à venir. »

« Nous avons dit, après Spa, qu’il y a évidemment beaucoup de discussions stratégiques qui doivent avoir lieu entre la FIA, la F1 et les 10 équipes, et ce sera l’une des discussions de la réunion du groupe stratégique. »

« Il ne s’agit pas d’un simple scénario de tout ou rien, nous parlons de deux structures de gouvernance complètement distinctes entre les trois championnats. [F1 et F2/F3]. »

« Ces discussions [sur la F1] se dérouleront de manière proactive, nous les examinerons et nous verrons où nous en serons. »

La F1 a tout de même pris plus d’initiatives à Sotchi qu’à Spa : par exemple la F3 a été avancée et les séances du samedi matin annulées, afin de faire de la place éventuellement à la F1.

Est-ce une réaction au fiasco de Spa ? Le directeur de course le nie... Et ne compte pas abandonner non plus sa gestion "au fil de l’eau"(c’est le cas de le dire) des séances.

« Non, pas du tout. Regardons le samedi pour ce qu’il a été. Si vous regardez plus tôt dans la journée, ceux qui étaient ici à ce moment-là ont vu qu’il y avait une fenêtre météo pour rouler qui semblait correcte, c’est pourquoi nous avons amené les voitures F2 dans la pitlane. Et puis évidemment la météo a ensuite empiré. »

« Et nous avons toujours fonctionné par principe sur ces types de scénarios pour aller session par session, et c’est ce que nous avons fait. Évidemment, il y avait des facteurs limitatifs.

« En ce qui concerne la course de F3 déplacée au vendredi, les conditions étaient évidemment ce qu’elles étaient, mais le facteur primordial dans ce scénario était que c’était la dernière manche du championnat, et nous avions la possibilité de l’intégrer dans le programme. »

« Il faut donc prendre en compte tous ces facteurs, mais, non, Spa n’est certainement pas entré en ligne de compte. »

F1 - FOM - Liberty Media

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less