Formule 1

‘Acteur de pantomime’ : nouvel échange d’amabilités entre Wolff et Horner

La tension monte…

Recherche

Par Alexandre C.

1er novembre 2021 - 19:43
‘Acteur de pantomime’ : nouvel échange

Toto Wolff versus Christian Horner, épisode 156 ! Une fois encore les deux patrons de Mercedes et Red Bull ont croisé le fer par déclaration de presse interposée, quelques jours avant un enchaînement décisif de 5 Grands Prix en six semaines pour les titres mondiaux.

Alors que Max Verstappen a annoncé qu’il ne participerait plus à la série Drive to Survive, Toto Wolff a pris prétexte de cette nouvelle pour attaquer Christian Horner : le patron de Red Bull se comporterait comme un arlequin sans scrupule ou demi-mesure, comme si Netflix le suivait tout le temps – à en croire Toto Wolff…

« J’ai l’impression qu’il est l’un des protagonistes d’une pantomime. Les gens ont un micro devant eux ou une caméra sur eux et ils commencent à se comporter comme de petits acteurs, comme à Hollywood. Les gens ont compris qu’ils seront repris dans la presse s’ils disent des choses controversées. Cela leur donne du temps de parole dans les médias, leur permet d’avoir leur photo dans les journaux. »

« À bien des égards, nous revenons à nos racines, car ce que Bernie Ecclestone a créé à l’époque, c’était la course et le savon. Et quand il n’y avait pas assez de courses, il faisait du savon, il était toujours bon pour les gros titres. Nous sommes donc de retour à ce niveau. Pour moi, en tant que partie prenante, en tant que propriétaire d’équipe, c’est génial qu’il crée ce genre d’histoires. »

« Mais ce n’est pas pertinent. Je ne me laisse pas entraîner. Je trouve ça amusant, mais ça ne me touche pas. »

Horner surréagit-il ?

Christian Horner a-t-il alors tendance à jouer le "drama" à la moindre occasion ? Interrogé sur un moment en particulier qui l’a fait sortir de ses gonds, le directeur de Red Bull s’est justifié en prenant l’exemple de Silverstone.

« Le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, quand Max et Lewis se sont écrasés au premier tour… je ne pense pas que beaucoup de gens réalisent la gravité d’un tel accident à plus de 300 km/h. C’était brutal. Max a eu un impact à 51G - ça a cassé le siège de sa voiture. »

« Il a été momentanément assommé et nous ne pouvions pas le joindre sur la radio de l’équipe.

« Vous vous concentrez immédiatement sur la santé de votre pilote. N’importe qui en F1 sait que Copse est un virage à grande vitesse, l’un des plus dangereux de la discipline. À ce moment-là, j’ai réalisé ce à quoi nous étions confrontés. »

Pour autant, Christian Horner assure qu’il ne fait pas si attention que cela aux propos de Toto Wolff... Le croira qui voudra !

« Je ne prête pas une attention particulière aux propos de Toto Wolff, même si les médias se plaisent à l’amplifier. L’intensité de la compétition est telle qu’une erreur peut coûter le titre à l’une ou l’autre des équipes. C’est aussi la première fois que Mercedes est soumise à ce niveau de pression en sept saisons - il sera intéressant de voir comment ils vont gérer cela. Toto et moi n’avons pas les mêmes caractères. »

Christian Horner embraie alors sur un sous-entendu personnel…

« C’est un financier et j’ai grandi dans l’industrie. Cela ne donne pas raison à l’un et tort à l’autre, mais nous sommes des personnes très différentes. »

« Il nous reste une poignée de courses à disputer, sur différents circuits du monde, la situation est très excitante, même pour le fan impartial de F1. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less