Formule 1

Accords Concorde de 2021 : les écuries se félicitent des dernières avancées

Mais Mercedes et Ferrari s’opposeraient aux budgets plafonnés

Recherche

Par A. Combralier

30 mars 2019 - 09:02
Accords Concorde de 2021 : les (...)

Mardi dernier, une réunion cruciale s’est tenue entre la FIA, Liberty Media et les dix écuries. Le but était de trouver un accord sur de nombreux points sensibles pour 2021, dont notamment les prochains Accords Concorde : redistribution plus équitable des revenus, mise en place de budgets plafonnés, réduction des coûts… Le sujet était aussi crucial qu’explosif.

Comment s’est passé cette réunion ? Fidèles à leur promesse de confidentialité envers Liberty Media, à Bahreïn, les directeurs d’écurie demeurent assez peu loquaces sur les détails des négociations. On peut néanmoins sentir une réelle satisfaction, qui devra encore être prouvée dans les semaines à venir.

« Nous avons essayé de couvrir tous les sujets du projet » a commencé par déclarer Frédéric Vasseur, pour Alfa Romeo. « Nous avons fait un bon pas en avant. Ce n’est facile, car nous sommes 10 écuries autour de la table, avec des structures différentes, des objectifs différents, mais nous progressons dans la bonne direction de mon point de vue. »

Zak Brown se dit « d’accord » avec Frédéric Vasseur.

« Chase Carey a déroulé tout ce que nous attendions : redistribution des revenus, budgets plafonnés, la gouvernance, les règles techniques. Personne n’a été surpris parce que Chase a consulté toutes les écuries, depuis douze mois. Et c’était une étape très positive dans la bonne direction. Ce n’est probablement pas une situation idéale pour aucune des 10 équipes, car vous n’allez jamais déboucher sur quelque chose qui puisse toutes les satisfaire. Donc puisque le résultat n’est peut-être pas parfait pour une seule équipe, alors, cela signifie que Chase est plutôt dans le vrai. »

Steiner, lui aussi patron d’une écurie de milieu de grille, rejoint le point de vue de ses homologues.

« Ce furent des discussions positives. Si toutes les écuries étaient tombées d’accord sur ce que nous voulions, ce serait fait, mais ce n’est pas le cas. Chacun a sa propre manière de penser donc… C’est un bon pas en avant, et j’espère que nous pourrons boucler tout cela bientôt, parce qu’il faut aller de l’avant. Nous avons besoin d’un règlement technique, d’une gouvernance, mais Chase et Ross Brawn travaillent dur là-dessus avec la FIA, Jean Todt, et j’espère qu’ils pourront arriver bientôt avec une solution finalisée qui nous satisfera tous, pour trouver le bon compromis entre ces 10 écuries. Et je n’envie pas leur tâche ! Mais quelqu’un doit le faire, et ce sera fait. »

Franz Tost, pour Toro Rosso, estime lui aussi que la FIA « est sur le bon chemin » pour trouver un accord.

L’Autrichien sous-entend cependant que Ferrari et Mercedes ont opposé un refus net aux plans proposés pour les budgets plafonnés et la redistribution des revenus.

« J’espère que nous aurons bientôt un règlement finalisé du côté sportif, comme sur le plan technique. Au sujet des aspects commerciaux, c’est un peu difficile parce que vous imaginez que les grosses écuries ne veulent pas dépenser moins d’argent. Les plus petites veulent dépenser moins d’argent. Tôt ou tard, nous devrons trouver un compromis pour avoir une F1 compétitive et intéressante dans le futur. »

Il est à noter que les directeurs d’équipe interrogés rapportaient les points de vue d’écuries de milieu de grille. Les opinions de Toto Wolff ou de Mattia Binotto sont peut-être bien moins enthousiastes sur les dernières négociations…

FOM (Liberty Media)

expand_less