Formule 1

Accident, meilleur temps, expérimentations : un vendredi étrange pour Mercedes

Wolff pense que Bottas est plus à blâmer que Romain Grosjean

Recherche

Par A. Combralier

29 novembre 2019 - 18:21
Accident, meilleur temps, expérimentation

Après ce vendredi à Abu Dhabi, Mercedes s’annonce clairement comme l’épouvantail de ce Grand Prix : les monoplaces argentées ont trusté les deux premières places en EL2, la séance la plus représentative du week-end.

Valtteri Bottas a dominé les deux séances… mais il ne faut pas oublier qu’il devra partir en fond de grille après une pénalité moteur.

« Ce fut une bonne journée sur la piste, la voiture était bien équilibrée dès le départ. Un nouveau moteur a dû être monté sur ma voiture ce week-end, et il semble bien fonctionner. Mon rythme semblait compétitif durant les deux sessions, donc de ce point de vue, nous avons vraiment démarré ce dernier week-end de l’année du bon pied, même si je suis sûr qu’il y a encore des marges de progrès. La piste était un peu poussiéreuse lors des quelques premiers relais en EL1, mais a évolué rapidement, puis le ressenti fut bon durant le reste de la session. »

Les EL2 de Valtteri Bottas ont été aussi et surtout marqués par un curieux accrochage avec Romain Grosjean : la Mercedes est arrivée à l’intérieur d’un virage, tandis que Romain Grosjean semblait ne pas avoir vu que le Finlandais comptait le dépasser…

« C’est un incident mineur » relativisait le pilote Mercedes. « J’ai pensé qu’il avait vu que j’allais le dépasser à l’intérieur, mais quand j’ai réalisé qu’il ne m’avait en fait pas vu, il n’y avait plus aucun moyen pour moi de m’échapper. »

Les torts sont-ils partagés ? Toto Wolff semblait plutôt accuser son propre pilote après cet incident… même si Pierre Gasly, lui, n’a pas eu à connaître un tel sort !

« Malheureusement, c’est beaucoup de dégâts pour nous et Haas. Valtteri avait fait ce genre de dépassement sur Pierre Gasly quelques tours avant, mais… il me semble que tout le monde bloque tout le monde sur ce circuit. »

« Mais Valtteri, certainement, venait de très loin, donc je pense que la majeure partie de la responsabilité nous incombe. Nous étions bien plus rapides que la Haas, et probablement, Valtteri pensait que Romain Grosjean l’avait aussi réalisé et qu’il lui aurait ouvert la porte… mais… »

Dans l’autre Mercedes, Lewis Hamilton a vécu un vendredi bien plus tranquille, qu’il a qualifié « d’habituel ». Et pourtant il s’est aussi livré à quelques expérimentations, puisqu’il n’y a plus d’enjeu pour lui.

« J’ai souffert à trouver le rythme aujourd’hui, mais vous avez vos bons et vos mauvais jours. Néanmoins, le ressenti était bon dans la voiture. Il y a vraiment des domaines où nous pouvons travailler, sur le plan de l’équipe, et dans mon cas personnel aussi. Je vais juste m’asseoir ce soir, m’assurer de tout régler pour demain. J’ai essayé d’explorer de nouvelles zones de la voiture. Nous savons déjà où elle fonctionne bien, donc je pousse la voiture à différents endroits, juste pour voir s’il reste quelque chose, ailleurs, que je peux explorer, avec la voiture et les pneus, pour le futur. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less