Formule 1

Accident de Norris : Seidl et Wolff n’accablent pas Masi

Aucun danger à lancer la Q3 selon eux

Recherche

Par Emmanuel Touzot

29 août 2021 - 13:08
Accident de Norris : Seidl et Wolff (...)

Le débat autour de la sécurité dans le Raidillon de l’Eau Rouge est décidément central ce week-end, et il amène d’autres interrogations que celles liées à l’infrastructure elle-même. La responsabilité de la direction de course et de Michael Masi, ainsi que de la FIA, est évidemment soulignée.

Après les qualifications, l’Australien a été pointé du doigt par Sebastian Vettel, qui juge qu’il aurait dû interrompre la Q3 lorsqu’une nouvelle averse s’est abattue sur le tracé qui accueille le Grand Prix de Belgique.

Vettel avait attaqué l’absence de réactions de Masi après le crash de Lando Norris : "Je pense que Michael n’est pas fier de ce qui s’est passé. C’est toujours facile de jouer au Capitaine ‘Avec le recul’ mais nous devons trouver un moyen d’écouter davantage les informations dont nous disposons."

Andreas Seidl, directeur de McLaren, a pris la défense de Masi et juge qu’il ne faut pas attaquer la direction de course. Il voit en l’accident de son pilote une erreur de pilotage aux lourdes conséquences : "C’est mal de pointer quelqu’un du doigt. Les conditions étaient difficiles mais nous avons causé l’accident."

Du côté de Mercedes F1, Toto Wolff ne voit pas de problème à ce que la Q3 ait eu lieu dans ces conditions, selon le retour de ses pilotes : "Absolument. C’est le sport auto et c’est Spa."

"Il faut toujours un courage particulier pour écraser la pédale d’accélérateur. S’il y avait eu de l’aquaplanage sur le circuit, la séance aurait dû être arrêtée, mais ce n’était pas la situation."

McLaren

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less