Formule 1

Abiteboul commente la rumeur Alpine F1 avec prudence et intérêt

La décision sera prise au niveau supérieur du management Renault

Recherche

Par Alexandre C.

4 septembre 2020 - 15:09
Abiteboul commente la rumeur Alpine (...)

Comme nous vous le rapportions en primeur dès hier, la possibilité de voir l’équipe Renault F1 être renommée, pour inclure la marque Alpine dans son appellation officielle (piste que nous évoquions hier en primeur), a fait réagir dans le paddock de Monza. Cyril Abiteboul, auréolé de son nouveau rôle, celui de promouvoir et relancer la marque sportive, sait sans doute quel sera l’avenir onomastique de son équipe de F1…

Et selon nos informations, l’annonce du nouveau nom de Renault F1 pourrait ainsi intervenir ce dimanche.

Cyril Abiteboul a confirmé que c’est bien Luca de Meo qui était, est et sera à la manœuvre dans cette opération qui dépasse les responsabilités du "simple" directeur général de Renault F1.

Ainsi, quand on l’interroge sur le « re-branding » de Renault F1, Cyril Abiteboul botte en touche.

« Ces questions ne sont pas pour moi. Ces questions sont des questions de stratégie d’entreprise, des questions pour le PDG. »

Cyril Abiteboul peut au moins affirmer une chose : le nouvel environnement offert par les Accords Concorde et les budgets plafonnés est plus sain pour installer une équipe de F1 à moyen terme.

« Ce qui est sûr, c’est qu’avec les nouveaux Accords Concorde, nous avons enfin la possibilité d’avoir une plate-forme stable en Formule 1, une grande plate-forme de marketing. »

« La manière dont nous voulons utiliser cette plateforme dépendra du PDG. Nous avons une plateforme flexible et nous avons différentes marques. »

« Probablement qu’une rationalisation sera l’une des choses que nous devrons faire compte tenu des résultats financiers du groupe. Nous devons optimiser notre façon de faire, mais il faut d’abord définir une stratégie, et ce n’est pas à moi de la divulguer. »

Chargé donc, également, de redorer la marque Alpine, Cyril Abiteboul a fait le point sur ce dont avait besoin le blason sportif de Renault.

« Cela nécessite une organisation : un service d’ingénierie, un service produit, un service commercial et de communication. C’est ce que j’aime faire, c’est ce que j’ai fait pour l’équipe Renault, en construisant une infrastructure et une plate-forme. »

Cyril Abiteboul pourrait-il, à terme, abandonner l’équipe de F1 pour se concentrer sur Alpine ? N’a-t-il pas déjà assez à faire avec Renault F1 ? Ne court-il pas le risque de la dispersion ?

« C’est OK, je peux travailler beaucoup » a souri Cyril Abiteboul à Monza.

« Pour l’instant, ce qu’on me demande, c’est une mission avec un ensemble de propositions afin de structurer notre marque. On ne m’a pas demandé de gérer la marque. Il ne s’agit donc en aucun cas d’une mission permanente. Je m’y concentrerai sur le temps que j’aurais en plus et qui me sera accordé par rapport à ce que je fais en F1.

« C’est ce sur quoi je vais me concentrer : certaines des stratégies qui m’ont été confiées sont celles que je fais pour la Formule 1, et il n’est absolument pas question de changement dans la direction de l’équipe pour le temps que j’effectue cette mission. »

Renault F1 - Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less