Formule 1

A son tour, Steiner plaide pour une rotation des circuits au calendrier F1

Si les accords commerciaux le permettent

Recherche

Par Alexandre C.

22 septembre 2020 - 10:52
A son tour, Steiner plaide pour une (...)

Après une pause bien méritée, et un Grand Prix de Toscane agité, la F1 reprend de plus belle ce week-end en Russie, à Sotchi. Sur ce tracé quasiment urbain, l’aspiration jouera un rôle important et le risque de voiture de sécurité n’est pas négligeable : autrement dit, la F1 risque-t-elle de connaître le même drame que lors du restart au Mugello ?

Pour Haas, Günther Steiner a fait le point sur la question, avec un point de vue assez compréhensif envers les voitures de milieu de grille ou le leader d’alors, Valtteri Bottas.

« Je pense que c’est juste une de ces choses, la ligne de restart était loin dans la ligne droite au Mugello - et certaines personnes ont évidemment pris un risque et ont essayé de s’y lancer. Je ne pense pas que quelqu’un ait fait quelque chose de mal, je suis tout à fait d’accord avec cela, c’était juste les circonstances. Pour éviter ce genre de choses, je pense que nous devons examiner où placer la ligne de redémarrage et peut-être aussi penser à une zone de redémarrage. Je ne suis pas un expert en la matière, mais d’autres séries le font (la Nascar, ndlr) comme ça pour éviter que ces choses ne se produisent. Je pense que cela vaut la peine de se pencher sur la question, mais je suis sûr que cela figurera à l’ordre du jour du groupe de travail sur le sport ? »

Le succès du Mugello a lancé un débat dans le paddock : faut-il instaurer une rotation des circuits au calendrier, pour voir plus de tracés originaux ? Günther Steiner a notamment en tête Imola...

« Je ne sais pas si c’est parce que c’était nouveau que c’était si excitant, ou si ça pourrait l’être chaque année. Si vous les faisiez tourner, il pourrait y avoir un peu de cette nouveauté à chaque fois que nous le faisons. Je suis tout à fait d’accord avec cela. J’aime le changement, si vous faites toujours la même chose, vous en connaissez toujours le résultat - c’est beaucoup plus prévisible quand vous faites plus de la même chose. Je pense que ce serait formidable si nous pouvions faire une rotation, si c’est possible commercialement, et c’est à la Formule 1 de s’en occuper. En voyant ce qui s’est passé au Mugello, j’attends maintenant avec impatience le Nürburgring, Portimao et Imola. »

Si l’on revient à Sotchi, que peut espérer Haas ? Quel est l’objectif prioritaire de Günther Steiner ?

« C’est une année difficile pour nous, mais nous essayons toujours de faire de notre mieux. C’est notre objectif pour l’instant - entrer en Q2. Cela nous met dans une position où si quelque chose de surprenant se produit en course, nous pourrons, espérons-le, lui marquer quelques points. Pour l’instant, il semble que nous ne soyons là que pour créer la surprise pour les autres. Peut-être que notre chance tournera et que nous en tirerons quelque chose de bon à un moment donné cette année. »

« Ce sera une fin de saison difficile, tout comme le début de la saison a été difficile. Nous avons évidemment quelques défauts sur notre voiture. Nous n’avons pas non plus apporté d’évolutions à la voiture. Nous nous battons au moins tous les week-ends avec Alfa et Williams, et je pense que nous pouvons continuer à le faire pour le reste de la saison. Avec un peu de chance, et un peu de notre propre talent, nous devrions, espérons-le, obtenir quelques points avant la fin de la saison. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less