Formule 1

A Sakhir, Mazepin a posé de ’bonnes fondations’ pour sa première saison en F1

Il remercie Haas pour son soutien

Recherche

Par Alexandre C.

20 mars 2021 - 12:58
A Sakhir, Mazepin a posé de ’bonnes (...)

Haas a beaucoup roulé lors des essais hivernaux à Bahreïn, montrant une bonne fiabilité. La performance reste cependant une vraie inconnue, et Günther Steiner, avec une VF-21 qui a très peu évolué, pense déjà « possible » que Williams dépasse son équipe en performance pure.

Rouler beaucoup état aussi important pour Haas, qui compte deux rookies dans ses rangs, Mick Schumacher et Nikita Mazepin.

Le pilote russe (ou athlète de nationalité « neutre » cette année), et pilier financier de Haas, se sent-il alors fin prêt pour ses grands débuts en F1, malgré un jour et demi de roulage seulement ?

« Je me sens préparé. Évidemment, si vous m’aviez offert 10 minutes de plus sur la piste, je les aurais toujours prises, et c’est la nature du monde de la F1 dans lequel nous vivons actuellement. Mais je pense que je suis dans une bonne position pour commencer ma carrière en Formule 1. »

« L’équipe a été d’une aide fantastique, elle a été incroyablement bonne dans la gestion d’un jeune pilote comme moi, c’est quelque chose à quoi je ne m’attendais pas en arrivant dans une équipe qui a l’habitude de n’avoir que des pilotes expérimentés. J’en suis très heureux et je suis persuadé – j’ai immensément confiance - qu’au cours des 365 jours de l’année, nous pourrons aller encore plus loin ensemble, en tant que groupe. »

« C’était joli à l’écran, le premier jour, mais il y avait tant de sable, partout, sur la piste, dans vos yeux. En tant qu’expérience, c’était très amusant, ces trois jours dans l’ensemble. »

Mais bien évidemment, en tant que rookie, Nikita Mazepin entrevoit une grande marge de progression personnelle dans la voiture...

« Je pense que c’était une très bonne courbe d’apprentissage... en commençant par des conditions difficiles le premier jour, puis en progressant légèrement vers une piste avec plus d’adhérence, avec plus de possibilités d’extraire le temps au tour. »

« Il y a encore une très grande courbe d’apprentissage à concrétiser ; l’année va être très longue, mais je pense que nous avons tiré le maximum de ces trois jours que nous avions sur la table, et l’équipe a fait un excellent travail. »

Haas peut-elle espérer autre chose que lutter pour ne pas finir bonne dernière au classement des constructeurs ? Est-ce un défi motivant pour Nikita Mazepin ?

« Nous sommes dans la situation dans laquelle nous sommes et, quels que soient les plans de l’équipe, le travail du pilote est de les maximiser, et mon objectif est d’aller le plus loin possible. Il était important de faire beaucoup de tours lors des essais, parce que vous êtes très limités dans le nombre de tours que vous allez avoir cette année, donc plus nous faisons de tours, plus je me familiarise avec la voiture – et pour rivaliser avec ces gars qui ont couru en F1 pendant 10 ans, c’est un gros avantage que je vais gagner. C’est une bonne fondation. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less