Formule 1

A part progresser encore, Kvyat ne se fixe pas d’objectif particulier

Le Russe travaille sur son amélioration personnelle

Recherche

Par Olivier Ferret

14 février 2020 - 21:12
A part progresser encore, Kvyat ne (...)

A quel point êtes-vous excité de courir pour la Scuderia AlphaTauri en 2020 ?

Je suis très excité à l’idée de reprendre. Ce sera ma sixième année en Formule 1, ce qui est une sensation fantastique. Même si techniquement, le noyau de l’équipe reste le même, le nom a changé avec AlphaTauri. Mais alors que l’équipe et la voiture auront un look différent, techniquement, l’AT01 est à peu près une évolution de la Toro Rosso STR14 de l’année dernière, qui fonctionnait déjà bien. Ayant cela comme point de départ, notre objectif est de l’améliorer et d’avancer le plus possible.

L’année dernière a été un retour incroyable pour vous. Pour cette saison, quels sont vos objectifs personnels que vous aimeriez atteindre ?

Je ne dirais pas qu’il y a un objectif particulier. Vous pouvez toujours vous améliorer, donc je vais continuer à travailler sur cela et sur l’amélioration personnelle en tant que pilote, essayer d’obtenir autant de bonnes places à l’arrivée que possible pour l’équipe afin d’aider à assurer une bonne position dans le championnat. 2019 a été une bonne année pour moi, avec dix top 10 et un podium à Hockenheim, donc c’est définitivement une année à retenir, mais il y a évidemment de la marge pour des progrès. Je ne dirais pas que je me suis fixé des objectifs spécifiques pour cette année, je veux continuer à faire ce que je faisais, mais en mieux encore.

Pensez-vous qu’un top 5 au championnat sera réalisable pour votre équipe ?

Vous voulez toujours faire mieux que la saison précédente. Considérant à quel point la bataille en milieu de peloton a été serrée en 2019, ne sachant pas si et comment nous avons tous progressé, il est impossible de le prédire, mais je m’attends à un grand spectacle sur la piste, avec notre voiture en tête du peloton dans l’idéal. Nous devons simplement essayer de bien performer à chaque course et cela nous permettra de signer une saison solide comme l’année dernière.

La saison est incroyablement chargée - 21 ou 22 courses (si la Chine est reportée), 7 week-ends consécutifs...

Cela devrait être une saison vraiment excitante pour les fans et pour nous les pilotes. Il y a eu beaucoup de courses incroyables l’année dernière. Je pense que maintenant que le peloton est si compétitif, nous allons avoir des courses où il va se passer encore beaucoup de choses. J’espère que cette tendance va se maintenir, car nous pourrons peut-être saisir des gros points. Voyons comment nous gérons les 22 courses si elles ont toutes lieu, ce qui pourrait être la plus longue saison de l’histoire de la F1.

Il y a deux nouvelles courses : une au Vietnam, une en Hollande. Qu’attendez-vous de ces circuits ?

J’ai hâte de découvrir les deux nouveaux tracés de Zandvoort et Hanoï. J’ai couru à Zandvoort au cours de mes années junior quand je participais à la Formule Renault 2.0, donc ce sera bien d’y retourner. Le Vietnam propose une configuration très intéressante. Je m’attends à quelque chose de similaire à Bakou. Sur chaque circuit urbain, il peut se passer beaucoup de choses, donc ça devrait être amusant.

Vous avez 25 ans maintenant. Vous sentez-vous comme étant au meilleur moment de votre carrière maintenant ?

Je travaille dur pour arriver au sommet. Chaque année, je trouve toujours quelque chose de nouveau sur lequel je peux travailler et m’améliorer, c’est une évolution constante de moi-même si on peut dire. J’ai l’impression que l’année dernière a été une bonne année pour moi en termes de découvertes personnelles, en comprenant ce qui fonctionne pour moi et ce qui ne fonctionne pas. Je pense qu’en termes de performances, je suis toujours très content de ce que je parviens à sortir de la voiture, mais il est très difficile d’identifier le fait d’être au sommet de ce que vous pouvez faire ou pas. Je vais donc continuer à travailler sur mon amélioration personnelle en tant que pilote et essayer d’obtenir autant de bons résultats que possible.

Pour conclure, vous attendez-vous à une bataille très serrée avec votre coéquipier, Pierre Gasly, cette année ?

Je pense que oui, c’est comme ça que ça se passe généralement entre coéquipiers. L’année dernière, j’en ai eu deux différents au cours de l’année et les deux ont été très compétitifs et très rapides. Pierre est de cette trempe donc, bien sûr, je m’attends à ce qu’il soit dur à battre.

AlphaTauri (Toro Rosso)

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less