Formule 1

A Monza, une pénalité pour Leclerc aurait pu ‘ruiner’ le Grand Prix selon Hakkinen

Ne pas revivre la polémique de Montréal

Recherche

Par A. Combralier

15 septembre 2019 - 08:21
A Monza, une pénalité pour Leclerc (...)

Les deux victoires de Charles Leclerc, à Spa et à Monza, lors des deux derniers Grands Prix, ont particulièrement impressionné Mika Hakkinen, l’ancien double champion du monde de F1 sacré avec McLaren.

Dans sa chronique habituelle d’après-Grand Prix, le Finlandais a dressé un véritable éloge du pilote Ferrari.

« Il a seulement 21 ans, et il n’en est qu’à sa deuxième saison en F1. Mais il a montré beaucoup de maturité pour absorber toute cette pression, et pour défendre la tête de la course face à chaque attaque. »

« Gagner pour Ferrari, à Monza : c’est un jour que le jeune homme n’oubliera jamais. C’est une victoire importante pour lui, pour l’équipe, et pour Sebastian Vettel. Une semaine seulement après la victoire à Spa, ce succès confirme que Charles Leclerc est bien le meilleur pilote, sur le plan de la performance, chez Ferrari. »

« Gagner à Spa lui a donné de l’élan, et à Monza, il a utilisé cette dynamique pour continuer à rouler à l’avant. Rester sur la dynamique d’un succès pour gagner le Grand Prix qui suit, c’est précisément ainsi que vous finissez par gagner un titre. »

L’éloge de Charles Leclerc ne doit-il cependant pas être nuancé ? En effet, le pilote Ferrari a dû user d’un pilotage viril et à la limite pour contrer les attaques de Lewis Hamilton. Il a même été averti par le drapeau noir et blanc pour avoir forcé la Mercedes à sortir des limites de la piste. Qu’en pense Mika Hakkinen ?

« Je suis un pilote qui aime aller à fond et je pense que tout le monde sait que j’aime les courses viriles. Après la pénalité de cinq secondes infligée à Sebastian Vettel au Canada, qui a totalement ruiné une course formidable entre ces deux pilotes, les commissaires de la FIA ont clairement décidé de laisser les pilotes faire la course, et de n’imposer des pénalités que lorsqu’il n’y aurait pas d’autre option. »

« A Monza, les commissaires ont décidé de montrer à Charles Leclerc le drapeau noir et blanc, similaire au carton jaune du football. Et je pense que c’était la bonne chose à faire. Charles a réalisé qu’il ne pouvait répéter la même manœuvre. Lewis l’a su aussi. Et pourtant, les positions sont demeurées inchangées. »

C’est aussi l’unité de puissance Ferrari qui a permis à Charles Leclerc de tenir à distance les Mercedes…

« C’était facile, à Monza, de voir à quel point l’unité de puissance Ferrari était devenue forte. Même avec l’aide du DRS, les deux Mercedes n’ont pu dépasser la Ferrari en lignes droites. »

Le duel entre Charles Leclerc et les Mercedes devrait se poursuivre lors des prochaines courses… sans compter qu’à Singapour, Red Bull devrait être aussi très forte ! Mika Hakkinen a donc déjà hâte d’être au prochain Grand Prix.

« Lors des six dernières courses, nous avons eu deux victoires pour Mercedes, deux victoires pour Red Bull et deux victoires pour Ferrari. C’est comme si l’on était dans un championnat différent. C’est une période excitante pour la F1. »

Ferrari

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less