Formule 1

A Hamilton de décider s’il veut rester en F1 en 2022 et après selon Wolff

"Tant que Lewis est capable d’apprécier la course..."

Recherche

Par Olivier Ferret

9 février 2021 - 10:23
A Hamilton de décider s’il veut (...)

Lewis Hamilton a enfin signé son contrat avec Mercedes F1 pour la saison 2021 mais ce contrat pose tout de même beaucoup de questions puisque l’équipe allemande a confirmé qu’il n’y avait aucune option pour 2022.

Une seule année ferme donc, voilà qui pourrait témoigner d’un manque de confiance entre les deux parties même si Toto Wolff, le directeur de Mercedes F1, s’en est défendu hier.

"Ah, que voulez-vous ? Nous, nous souhaitons maintenir les spéculations, les rumeurs et les phrases comiques pour vous, les journalistes !" plaisante Wolff.

Plus sérieusement, l’Autrichien l’a admis, les discussions pour 2022 ne tarderont pas autant. Mais à l’écouter, la priorité semblera toujours donnée à poursuivre, si possible, la collaboration avec Lewis Hamilton

"Lewis doit d’abord décider pour lui, ce que l’avenir lui réserve et je ne veux pas commenter pour lui sur ce qu’il pense ou ressent. Mais c’est vrai que d’un autre côté, nous devrons aussi décider de ce que nous ferons à long terme avec nos pilotes."

"Tant que Lewis est capable d’apprécier la course, il peut continuer plus longtemps. Il prend soin de lui, physiquement et mentalement, donc je ne pense pas que tout ça va s’arrêter en 2021. Mais, à la fin, ce sera sa décision."

Wolff ne dément pas que les finances ont joué un rôle dans ces négociations, par exemple que le contrat 2021 inclut du coup une petite baisse de salaire face au refus du Britannique de s’engager à plus long terme.

"Nous avons dû attendre si longtemps pour nos négociations finalement que nous n’avons pas voulu nous engager sur une année ou deux en plus. Et il y a aussi le fait que la crise économique est forte, l’industrie automobile fait face à des défis. Lewis en est bien conscient. Il a toujours été loyal envers nous donc, finalement, cela n’a pas été un sujet si difficile à régler."

Quant à la nouvelle fondation pour la diversité annoncée hier, Wolff confirme qu’elle sera financée par quelques millions d’euros, la moitié venant de Mercedes F1, l’autre moitié de Lewis Hamilton.

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less