Formule 1

A cause des budgets plafonnés, Red Bull a dû licencier du personnel historique de l’équipe

Datant de l’époque Stewart GP

Recherche

Par Alexandre C.

27 mars 2021 - 08:33
A cause des budgets plafonnés, Red (...)

Malgré les exceptions (marketing, coût de développement de l’unité de puissance, salaires des pilotes et des top-managers, frais financiers…) les budgets plafonnés sont une vraie révolution en F1, en limitant à 145 millions de dollars les dépenses de chaque équipe.

Pour Haas ou Alfa Romeo, cela ne change rien. Mais pour Mercedes et Red Bull, cela signifie une profonde adaptation et des choix parfois douloureux. Déjà ce vendredi, au sujet des qualifications sprint, Toto Wolff prévenait que les surcoûts induits pourraient conduire Mercedes à licencier du personnel…

Chez Red Bull aussi, à Milton Keynes, il a fallu faire des choix. Le personnel de l’équipe se montant à 800 personnes selon Horner (notamment parce que des pièces sont fournies à AlphaTauri), revenir au montant plafonné n’était pas chose aisée.

Pour être clair, Christian Horner a dû licencier des personnes qui étaient présentes depuis 1997 dans l’usine de Milton Keynes, celle de Stewart et Jaguar !

« Nous avons également de nombreuses activités où nous fournissons, par exemple, une boîte de vitesses à Toro Rosso [sic, AlphaTauri], et ce personnel pour fabriquer la pièce est inclus dans ce chiffre de 800. »

« Nous avons dû passer par la douleur de procéder à des licenciements au cours de l’hiver. Nous avons dû nous redimensionner, nous repackager. Et c’est vraiment difficile quand vous dites au revoir aux membres de l’équipe, dont certains sont là depuis 25 ans dans les différents formats de l’équipe. »

« C’est un exercice qui a été très difficile et qui continue à être un défi important, en particulier pour les équipes les plus importantes. Il s’agit d’un facteur d’efficacité pour l’entreprise, car c’est tout simplement nécessaire, et les effectifs représentent le coût le plus important. Par conséquent, notre équipe doit être efficace, aussi efficace que possible. »

Chez McLaren, Zak Brown va dans le sens de Red Bull pour dire que les budgets plafonnés sont une vraie contrainte. Faut-il alors augmenter le plafond, notamment en prévision des qualifications sprint ? Non rétorque l’Américain, qui ne voit pas voir une exception se créer ! On voit ainsi que les budgets plafonnés sont bien plus une bonne nouvelle pour Woking que Milton Keynes, à travers ces deux réponses aux tons finalement différents...

« Nous sommes un peu proches de 800 personnes, comme Red Bull. C’est pourquoi il faut absolument régler tous les problèmes, pour éviter d’autres licenciements. Prenez l’exemple des qualifications sprint : cela coûtera plus d’argent et peut coûter beaucoup plus d’argent en cas d’accident. Je pense qu’il y a plusieurs propositions différentes sur la table. »

« Nous devons simplement nous assurer que nous réglions cette question spécifique et que cela ne crée pas... il ne faut pas mettre en place une règle qui crée une opportunité commençant à étendre le plafond budgétaire, que nous avons tous accepté. Je suis donc convaincu que nous allons trouver une solution. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less