Formule 1

Wolff confirme que ses pilotes ont aussitôt senti l’impact des évolutions

Sur le plan du moteur comme du châssis

Recherche

Par A. Combralier

30 juin 2018 - 08:44
Wolff confirme que ses pilotes ont (...)

Mercedes a dominé les deux séances d’essais libres ce vendredi au Red Bull Ring. Il fallait s’y attendre : depuis 2014 et le début de l’ère V6, l’écurie allemande est invaincue en course sur ce circuit.

Comme à son habitude, Toto Wolff refuse de pavoiser et demeure d’un optimisme prudent. Il ne sera jamais question de dire que Mercedes est favorite…

« Le vendredi donne très peu d’indication sur la suite du week-end – ce fut le cas lors des quelques dernières courses. C’est plus un processus d’apprentissage. Les équipes ont introduit soit des nouvelles évolutions aérodynamiques, soit des nouveaux moteurs, et donc, il s’agit d’accumuler des kilomètres et de comprendre et de travailler sur différents réglages. »

« Je suis heureux du déroulement de cette journée. L’Autriche fut un circuit qui a pu nous sourire par le passé. Mais vous pouvez voir que la nouvelle réalité est là, et qu’il y a trois équipes capables de placer leur voiture en première ligne, et de gagner des courses, et ce n’est qu’une question de dixièmes ou centièmes entre nous. Je n’ai aucun doute là-dessus : cette même situation va se reproduire en qualifications. »

Mercedes avait introduit une évolution moteur importante au Paul Ricard, et c’est désormais sur le plan du châssis que la voiture a évolué. De nouveaux pontons notamment ont fait parler dans le paddock et semblent aujourd’hui prouver leur efficacité.

« Nous étions supposés introduire notre nouvelle unité de puissance à Montréal et nous n’étions pas tout à fait sûrs qu’elle atteindrait nos standards de fiabilité, et vous pouvez voir que dès les autres équipes ont introduit leurs autres évolutions moteurs, nous étions derrière » explique Toto Wolff. « Sur une piste qui nous convenait, soudainement, nous n’étions plus assez bons. »

« Ensuite au Paul Ricard, les pilotes ont immédiatement senti la différence entre le nouveau moteur et l’ancien. C’est la même chose pour le châssis. Nous avons essayé de condenser tout ce que nous avions en termes de développement aérodynamique et d’amener cet ensemble en une fois… Donc il y a un peu de changement pour ce qui concerne notre concept aérodynamique. Et jusqu’à présent les pilotes en semblent satisfaits. »

« C’est une étape nécessaire. Red Bull et Ferrari ne vont pas se reposer sur leurs lauriers. Nous continuons à nous pousser l’un l’autre course après course, évolution après évolution, et même si vous ne pouvez qu’ajouter 50 millièmes pour une course, vous le ferez, parce que cela fera peut-être la différence entre la pole position et la 3e place. »

La Mercedes de l’an dernier avait été décrite comme une ‘diva’ par Toto Wolff. Cette saison, la W09 semble aussi moins bien fonctionner sur certains circuits, comme à Monaco dans un cas limite. Cette inconstance ne risque-t-elle pas de coûter cher à Mercedes ?

« Nous avons vu par le passé des oscillations en termes de performance chez toutes les équipes, mais les nôtres étaient évidentes et visibles. Les circuits rapides nous convenaient le plus et à Budapest, Singapour ou Monaco, nous étions plus en retrait. Et je pense que nous avons quelque peu progressé, nous avons réglé ce problème et nous avons identifié les raisons derrière cela. »

« Mais bien sûr toute voiture a un certain ADN, qui évolue avec les années, et vous ne voulez pas aussi perdre les points forts de votre voiture, juste pour optimiser la voiture pour les circuits plus lents. Et donc, Monaco était une bonne étape dans la bonne direction. Nous ne sommes pas tombés d’aussi haut que l’an dernier. La prochaine preuve de ces progrès, sera le Grand Prix de Budapest. Ce sera sans doute un plus grand défi encore, parce que Red Bull traditionnellement est dans une situation inverse à la nôtre, mais ils ont progressé de manière incroyable sur les circuits lents et maintenant, ils sont des concurrents presque partout, comme Ferrari. »

La famille Wolff est décidément bien occupée. La femme de Toto, Susie, a récemment pris en charge l’écurie de Formule E Venturi – celle de Felipe Massa. Voilà qui va encore perturber l’agenda familial…

« J’essaie d’être un père moderne et de la soutenir autant que je peux ! » sourit Toto Wolff. « Mais c’est un défi formidable pour elle. Elle a trouvé un très bon partenaire avec Pallanca Pastor et elle a toujours voulu être dans l’entrepreneuriat après sa carrière de pilote de course auto. Maintenant, quand je parle chez moi en coulisses de Formule E [Mercedes va s’engager en FE], je dois fermer la porte, car elle n’a pas à écouter ! Mais c’est bien amusant… »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less