Formule 1

Wolff change d’avis sur le Halo et se place en sa faveur

Il a sauvé Charles Leclerc de graves blessures à Spa

Recherche

Par Emmanuel Touzot

8 décembre 2018 - 11:04

Le Halo a été longuement critiqué avant la saison 2018, et même pendant celle-ci, pour son côté inesthétique. Cependant, plusieurs incidents ont émaillé la saison de F1 et celle de F2, et il semble avoir fait ses preuves.

C’était notamment le cas à Spa-Francorchamps, où il a clairement permis d’éviter à Charles Leclerc d’être blessé. Le Monégasque a, comme un rapport de la FIA l’a confirmé, échappé à des blessures infligées par la monoplace de Fernando Alonso. Toto Wolff a reconnu avoir changé d’avis.

"Oui j’ai changé d’avis" a déclaré le patron de Mercedes, qui s’était prononcé en défaveur du système avant l’introduction de celui-ci. "Je n’aime toujours pas son aspect esthétique, et j’espère que nous trouverons à l’avenir une solution qui a une belle apparence."

Il confirme toutefois que l’essentiel est le rôle joué par le Halo : "J’aime beaucoup Charles, c’est un jeune et prometteur pilote qui mérite d’être en Formule 1 et je ne me serais pas pardonné qu’on vote contre le Halo et que ça ne fonctionne pas, et qu’il y ait un incident avec une possible issue catastrophique."

"Donc même si ce n’est pas ce que j’aime, c’est une super initiative qui a prouvé son utilité. Je suis heureux que Jean [Todt, Président de la FIA] ait insisté et qu’ils ne m’aient pas donné une tronçonneuse en début de saison."

Wolff avait en effet dit qu’il était prêt à le tronçonner lui-même, tant il le détestait mais il reconnaît que l’aspect esthétique ne fait pas tout : "Nous avons besoin d’un bon équilibre entre esthétique et sécurité. Je préfère, à titre personnel, les cockpits fermés comme sur les avions de chasse."

"Entre les équipes, la FIA et les détenteurs des droits commerciaux, nous devons travailler de manière proactive et collaborative pour trouver des solutions qui sont jolies et sauvent des vies."

Mercedes

FIA

expand_less