Formule 1

Wolff : Le rythme de Raikkonen était hallucinant en course

Le patron est très fier de sa recrue Bottas

Recherche

Par A. Combralier

1er mai 2017 - 07:54
Wolff : Le rythme de Raikkonen était (...)

Toto Wolff est un patron d’écurie soulagé après le Grand Prix de Russie. Sa nouvelle recrue, Valtteri Bottas, a prouvé à son équipe qu’il était un excellent choix pour remplacer Nico Rosberg. Mercedes a même repris pour un point la tête du classement des constructeurs, mais Lewis Hamilton a tout de même perdu des points précieux dans la course au titre.

« C’était vraiment formidable » réagissait le patron de Mercedes après l’arrivée, « parce que c’était vraiment une course tendue. Nous avions un rythme génial sur les ultratendres au début, et ensuite, vous avez pu voir qu’en supertendres, Kimi Räikkönen était juste plus rapide, immédiatement après avoir changé de pneus. Nous savions que ce serait très serré sur la fin, et c’est ce qui s’est passé. »

« Je tire mon chapeau aux gars qui ont réglé le problème que nous avons eu vendredi, nous n’étions pas particulièrement solides sur les longs relais. Nous n’étions pas assez rapides sur un tour et nous avons rebondi le dimanche, quand cela comptait. »

Valtteri Bottas a fait la différence en bondissant de la 3e à la 1ère place au départ. Le Finlandais est habitué à prendre de bons départs cette saison.

« Nos départs ont été vraiment bons cette année. Notre système de départ a changé. Peut-être que la 3e place sur la grille est la place que vous voulez quand vous courez à Sotchi, pour jouer avec l’aspiration au départ… »

Valtteri Bottas a en effet pu dépasser Sebastian Vettel avant le deuxième virage grâce à ce phénomène.

« Valtteri, c’est vraiment un gars très sympathique et je suis très fier de lui » se réjouit Toto Wolff à propos de sa recrue. « A la fin, il y avait beaucoup de pression sur lui, avec un quadruple champion du monde derrière lui. Et ses communications à la radio étaient vraiment détendues, et à part une petite erreur de freinage, il n’a commis aucune faute durant les derniers tours. »

Wolff admet avoir eu peur.

« Valtteri a vraiment bloqué de manière méchante ses roues lors de ce freinage, ses pneus en ont vraiment souffert et la performance a baissé. Oui, c’était du stress sur le moment. Mais il a su garder un bon rythme pour résister à Vettel. Heureusement Sebastian n’a pas eu la partie trop facile pour remonter et, dans le trafic, il a eu du mal face à Felipe Massa. Je crois d’ailleurs que je dois une bière à Felipe. Cela nous a aidé, mais ça arrive dans un sens comme dans l’autre. »

« Je suis très heureux du résultat final et nous allons le célébrer, c’est sûr. Mais il y a aussi beaucoup de leçons à tirer de cette course : il nous faut savoir comment progresser plus vite et pourquoi nous n’avons pas pu donner à Lewis la voiture dont il avait besoin. »

Le Britannique a en effet fini à 36 secondes de son coéquipier : un écart conséquent, mais qui n’est pas représentatif selon Toto Wolff.

« Je ne pense pas que ces 36 secondes vous donnent un tableau correct de la situation. Il n’avait rien à gagner à la fin de la course. Nous avons espéré une voiture de sécurité, ce qui aurait été la seule chance pour lui de revenir à la 3e place, parce que le rythme de Kimi Räikkönen était juste très rapide, c’était hallucinant. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less