Formule 1

Williams veut maîtriser l’effet Coanda sur sa FW35

Cela prendra encore un peu de temps

Recherche

Par D. Thys

30 mars 2013 - 09:55
Williams veut maîtriser l’effet (...)

Ce début de saison a été très difficile pour l’équipe Williams puisqu’elle se présentera au départ du Grand Prix de Chine avec zéro point au compteur.

L’explication tient peut-être au fait que la nouvelle FW35a reçu de nouveaux échappements à effet Coanda et que ce concept est encore assez obscur pour cette équipe.

"Nous n’avions pas les échappements Coanda l’année passée avant le Grand Prix du Brésil (dernier Grand Prix de la saison)," explique Mike Coughlan, le directeur technique de l’équipe Williams. "Nous avons entrevu le potentiel de ce système, mais j’étais très nerveux, car je savais que nous avions beaucoup à faire dans ce secteur."

La plus grande difficulté pour mettre en place de tels échappements est de bien utiliser les gaz brulants qui circulent dans les échappements et cela doit être étudié dans des simulations informatiques à l’aide d’ordinateurs extrêmement puissants.

"Ce n’est pas une chose qui peut être bien reproduit dans une soufflerie, mais c’est quelque chose qui a un énorme potentiel. Toutefois, lorsque vous êtes en piste, les pneus affectent cet effet. Je crois toutefois que nous avons trouvé une bonne direction de travail et je suis persuadé que nous pourrons améliorer le comportement de notre voiture d’ci la prochaine course," poursuit Coughlan.

Quel est le problème principal que rencontrent les pilotes aujourd’hui ? "Nous devons aller plus loin afin de proposer une voiture plus cohérente aux pilotes. Lorsqu’ils abordent un virage et qu’ils perdent subitement de l’appui à l’entrée d’un virage, ils sont un peu effrayés et ils lèvent donc le pied dans ce virage. Malgré le fait que nous pouvons leur démontrer que la voiture dispose de plus d’appui désormais, ils ne sont pas en confiance. Nous avons fourni aux pilotes un matériel qui est difficile à utiliser," ajoute l’ingénieur britannique.

Mike Coughlan affirme que le comportement de la voiture sera en progrès dès le prochain Grand Prix de Chine, mais pour aller encore plus loin dans la compréhension de sa voiture, elle a prévu de participer à deux journées d’essais privés en ligne droite avant le Grand Prix d’Espagne, cinquième manque du championnat.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less