Formule 1

Williams se sent parfois comme une ’petite fille’ en F1

"J’aimerais être peut-être plus courageuse"

Recherche

Par

29 janvier 2016 - 10:22
Williams se sent parfois comme une (...)

En 2016, Claire Williams se prépare à appréhender sa quatrième saison à la tête de l’écurie Williams aux côtés de son père Frank. Et cette année, la directrice adjointe de 39 ans aura plus d’un défi à relever hors piste.

« Notre sport est très masculin et je suis parfois la seule femme dans la pièce. Je suis assise à côté de Bernie Ecclestone, Jean Todt, Christian Horner, Toto Wolff, tous ces grands noms de la Formule 1. Parfois, je me sens comme une petite fille… et comme il m’incombe de me battre pour mon équipe et sa place dans la discipline, j’aimerais être peut-être plus courageuse. »

Troisième depuis deux saisons avec seulement le 5e budget en F1 (150 millions de dollars), l’écurie Williams sort de plusieurs années franchement décevantes après ses succès engrangés dans les années 80 et 90.

« J’ai horreur de l’expression ‘outsider’, reprend Claire Williams, et nous avons toujours été considérés comme tels. Je ne pense pas qu’on puisse qualifier ainsi une équipe qui a remporté 16 titres de champion. L’une de mes autres missions est d’essayer d’éradiquer cette appellation d’outsider, parce que je pense en fait que ça peut être tout à fait démoralisant pour les gens qui travaillent pour vous. »

« Nous employons 550 personnes et il me faut les motiver à suer sang et eau, parce que c’est ce qu’il faut pour gagner. »

Quelle étiquette pour l’écurie de Grove alors ? « Gagnants, » répond sans hésiter Williams.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less