Formule 1

Williams : Russell est le témoin de notre ’nouvelle approche’

La fin des pilotes payants à Grove ?

Recherche

Par Olivier Ferret

13 octobre 2018 - 09:03
Williams : Russell est le témoin de (...)

Williams a connu une saison 2018 horrible et s’apprête à terminer tout en bas du classement au championnat Constructeurs.

A Grove, on pensait que Sergey Sirotkin et Lance Stroll apportaient des avantages en termes de budget à l’équipe, mais cette approche n’a pas fonctionné.

Claire Williams semble avoir fait son mea culpa avec la nomination d’un talent comme George Russell. Cela marque un changement d’approche de l’équipe, son engagement à long terme avec Williams étant un élément déterminant dans sa sélection.

"Nous avons besoin de quelqu’un avec qui nous pouvons relancer notre équipe," admet Claire Williams.

"Nous avons besoin d’une force nouvelle, de pilotes qui nous galvanisent et George va être cette première pierre pour nous."

Quel changement ! Inspirant pour l’avenir de la Formule 1 et l’émergence des talents ? Le temps le dira. Mais Williams a envoyé un signal et elle tient à le faire savoir.

"Nous voulions quelqu’un qui serait avec nous pendant un certain nombre d’années et que l’équipe pourrait soutenir. Cela a été un facteur déterminant dans notre prise de décision," ajoute Claire Williams, suggérant que Mercedes est prête à se passer de son jeune talent pendant ses premières années en F1.

"C’est vraiment excitant pour nous de faire débuter un nouveau talent. Nous sommes une équipe réputée pour cela. C’est notre premier pilote britannique depuis Jenson Button. Sa carrière parle pour lui, avec le titre de GP3 et probablement celui de Formule 2."

"C’est aussi excitant pour la F1 d’avoir un autre jeune pilote sur les grilles et George a l’étoffe pour devenir une superstar de notre sport dans les années à venir."

Le discours de Williams est à nuancer. Est-ce la fin des pilotes payants en Formule 1 au sein de son équipe ? Pas tout à fait... Russell est évidemment fortement soutenu par Mercedes. La réduction sur la facture du V6 allemand est estimée entre 5 et 7 millions d’euros.

expand_less