Formule 1

Whitmarsh, entre dégoût et records pour McLaren

Lewis était solidement en tête puis patatra...

Recherche

Par

4 novembre 2012 - 19:33
Whitmarsh, entre dégoût et records (...)

Sentiments mitigés pour Martin Whitmarsh après le Grand Prix d’Abu Dhabi. Si l’abandon d’Hamilton attriste toute l’équipe, celle-ci s’en remet aux statistiques de la Formule 1, où McLaren a amélioré deux records.

La déception est grande sur le plan sportif puisque Lewis Hamilton, parti en pole position et solide leader, fut contraint à l’abandon dans le vingtième tour sur un problème mécanique.

« Sur le plan du rythme, Lewis a totalement dominé le Grand Prix d’Abu Dhabi ce week-end - jusqu’à ce qu’une perte de pression de carburant mette fin à sa course alors qu’il profitait d’une avance confortable », reconnaît Whitmarsh.

« Jusqu’à ce moment-là, il avait la course en main et il est évident que toute l’équipe McLaren est absolument dégoûtée que, sans faute de sa part, il n’ait pas été en mesure de gagner ici. Lewis, lui aussi, est naturellement déçu - mais il est déjà prêt à remporter les deux dernières manches à Austin et São Paulo. »

Heureusement, Jenson Button parvenait à rapporter de précieux points à l’équipe de Woking.

« Jenson aussi a fait une course courageuse et énergique, terminant quatrième, après avoir été dépassé à la fin par Vettel qui avait des gommes plus fraîches que lui, et dont la voiture avait été ré-optimisée avant la course vers des vitesses maximales », ajoute-t-il, n’oubliant pas d’évoquer la victoire d’un ancien pilote passé par la maison : Kimi Räikkönen.

« Pour Kimi, qui est bien sûr un vieil ami, ayant remporté neuf courses pour McLaren durant sa période ici [2002-2006], je veux lui dire ’Bien joué’. Aujourd’hui, nous avons vu le grand pilotage d’un grand monsieur de la F1. »

Les regards sont désormais tournés vers les États-Unis, qui accueillent la prochaine course du championnat. Pour la dernière édition de cette course, à Indianapolis en 2007, Hamilton s’y était imposé...

« Ensuite, nous allons à Austin, un nouveau venu pour notre sport. Lewis a remporté le dernier Grand Prix des États-Unis et vous pouvez être bien sûrs que lui, Jenson et tout le monde dans l’équipe tentera d’offrir une seconde victoire consécutive à McLaren aux États-Unis. »

Enfin, McLaren a battu deux records à Abu Dhabi : le premier, son nombre de kilomètres en tête d’un Grand Prix et celui du nombre de courses terminées dans les points.

« Pour les observateurs, voici deux nouveaux records de marque pour McLaren. Le premier, jusqu’à ce que Lewis abandonne au tour 20, c’est qu’il a passé le nombre total de kilomètres d’une McLaren en tête d’un Grand Prix à plus de 50.000. Et, le second, en marquant les 12 points de la quatrième place au championnat, Jenson a établi une nouvelle référence en Formule 1 : 56 entrées consécutives dans les points, pour le compte de McLaren, éclipsant le précédent record qui était détenu jusque-là par Ferrari », explique Whitmarsh.

« Aucune de ces statistiques n’offre beaucoup de réconfort pour tous ceux qui sont aujourd’hui chez McLaren, mais ils témoignent tous les deux des accomplissement de McLaren en F1, qui remontent à 1966 pour les premiers, et je salue tous les remarquables efforts des hommes et des femmes qui ont contribué à ceci. »

expand_less