Formule 1

Whiting trouve ‘totalement impraticable’ le système de protection active

Il n’y a pas d’alternative

Recherche

Par A. Combralier

2 août 2016 - 18:10
Whiting trouve ‘totalement impraticable’

Le système Halo a été reporté à la saison 2018. Les investigations continuent donc pour trouver le meilleur moyen de protéger la tête des pilotes, point sensible et critique de la sécurité ces dernières années.

Récemment, l’idée d’un système de protection « active » a germé. Il s’appuierait sur une technologie de détection automatique pour faire sortir rapidement une ailette (ou une partie de la voiture de dimension similaire) devant le cockpit, en cas d’accident, pour éviter toute blessure.

Malheureusement pour les défenseurs de ce système, Charlie Whiting, le directeur de la course de la FIA, a jugé « totalement impraticable » une telle solution. « Je ne peux pas voir comment vous pouvez déployer la protection au bon moment. Je pense que l’inventeur, si nous pouvons l’appeler ainsi, a mal compris – un pilote ne va pas voir quelque chose arriver et dire, ‘oh mon Dieu, je ferais mieux d’appuyer sur ce bouton’. Honnêtement, je ne pense pas que ce soit faisable. »

Charlie Whiting croit que le halo est une bien meilleure solution, à condition que des tests suffisamment poussés soient menés : « Nous soumettons ce système au pire des scénarios, donc je pense que la meilleure chose à faire est de continuer sur ce chemin. Nous avons demandé à toutes les équipes de regarder la possibilité de rouler avec ce système à Spa et à Monza, mais c’était avant que la décision du report à 2018 soit prise. Maintenant, je pense que nous devrions nous diriger vers un plan structuré : que toutes les équipes l’essaient sur tous les circuits. Mon objectif est que chaque pilote le teste. »

Cet objectif a toutes les chances, pour des raisons de sécurité, de devenir une obligation pour l’année prochaine.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less