Formule 1

Whiting recadre Verstappen et ses propos ‘stupides’

Alonso en prend également pour son grade

Recherche

Par Valentin Vilnius

7 octobre 2018 - 15:11
Whiting recadre Verstappen et ses (...)

En début d’épreuve au Japon, les commissaires ont infligé une sanction à un pilote qui a pu franchir tout de même la ligne d’arrivée en 3e position : Max Verstappen avait pris 5 secondes de pénalité après avoir rejoint de manière trop agressive la piste. Le Néerlandais avait raté la chicane, mais s’était débrouillé pour rester devant Kimi Räikkönen en le tassant.

A la radio, le pilote Red Bull a estimé que le Finlandais n’avait qu’à ralentir s’il ne voulait pas être gêné…

Ce n’est pas la seule polémique ayant impliqué le Néerlandais en course. Max Verstappen poursuivait Valtteri Bottas, quand ce dernier a coupé la chicane, sans être pénalisé. Max Verstappen a alors dit qu’il couperait lui aussi la chicane à une prochaine occasion, s’il se retrouvait dans la situation du pilote Mercedes…

« C’était une déclaration stupide » tacle le directeur de course de la FIA, Charlie Whiting.

« C’était très clair : Valtteri Bottas a bloqué ses pneus, il a commis une erreur. Nous avons regardé les temps sur les mini-secteurs et il a en fait perdu une demi-seconde sur Max Verstappen. Il n’était pas menacé… Ce n’est pas comme s’il avait coupé le virage pour rester devant de cette manière, c’était juste une erreur. »

Fernando Alonso et Lance Stroll ont eux aussi croisé le fer en piste à Suzuka, et ont tous les deux été pénalisés dans la manœuvre.

Le pilote Williams a écopé de cinq secondes de pénalité pour avoir forcé Alonso à sortir hors de la piste. Mais dans la foulée, le pilote McLaren a coupé la chicane et ainsi gagné un « avantage significatif » au chronomètre selon les commissaires de course, qui lui ont infligé une pénalité de 5 secondes également.

Fernando Alonso ne digère pas une telle pénalité (« Cela montre juste le faible niveau de la F1 » a-t-il regretté) et considère n’avoir été que la victime du pilote Williams.

Le directeur de course lui a donc répondu.

« Les commissaires ont estimé que ce qu’a fait Fernando était parfaitement clair. Il a coupé la chicane, est passé rapidement par le gravier et est ressorti devant. C’était assez clair je pense : il a gagné un avantage en sortant hors de la piste. Les commissaires, cependant, ont estimé que Lance Stroll avait vraiment forcé Fernando Alonso à sortir de la piste. Donc on pourrait dire que c’est parce que Fernando Alonso a été poussé dehors par Lance Stroll qu’il a coupé la chicane. »

« Mais ce n’était pas le cas. Il n’aurait pas dû gagner une place – de même que Lance Stroll n’aurait pas dû le pousser hors de la piste. Donc les commissaires ont estimé que chaque pilote méritait une pénalité de cinq secondes pour deux infractions prises séparément. »

Pour éviter la pénalité, le pilote McLaren aurait simplement dû se remettre derrière la Williams, poursuit Whiting.

« S’il avait rendu sa position, je ne pense pas qu’il aurait été pénalisé… c’est évident. »

« La deuxième fois qu’il a fait une chose pareille, il a rendu sa place à Brendon Hartley. Mais pas lors de la première fois. »

expand_less