Formule 1

Whiting ne voit aucun responsable dans l’incident entre Hamilton et Sirotkin

Aucun n’était dans son tour rapide

Recherche

Par Emmanuel Touzot

13 novembre 2018 - 09:12
Whiting ne voit aucun responsable (...)

Lewis Hamilton et Sergey Sirotkin ont frôlé l’accident de peu en qualifications, alors que le Russe revenait sur la Mercedes avant le tour chronométré des deux hommes.

Hamilton s’est décalé devant Sirotkin, qui arrivait vite, mais rien n’a été fait de la part des commissaires. Le fait qu’aucun des deux n’ait été dans un tour rapide a joué dans la décision des commissaires, comme l’explique Charlie Whiting, directeur de course de la FIA."

"Le facteur prédominant est que les deux pilotes étaient dans un tour de sortie" analyse Whiting. "Il a été dit à Lewis que Sergey était derrière mais il était dans son tour de sortie, donc Lewis s’est dit ’tout va bien, je peux faire ma routine et laisser un écart avec la voiture devant’."

"Sergey est arrivé à fond au virage 11. Lewis l’a vu arriver et a pensé ’Il y a une voiture dans un tour rapide donton ne m’a pas parlé’. Il a voulu se décaler mais Sergey était en train de passer à gauche. C’est la raison pour laquelle il y a eu cet incident."

Rien qui ne mérite une pénalité, selon Whiting : "Pour moi, c’est juste une malheureuse incompréhension. Pour moi, il a été clair immédiatement que c’est ce qu’il se passait et que personne n’était en tort. J’en ai discuté avec les commissaires et demandé s’ils voulaient que ce soit enquêté, mais ils ont jugé que ce n’était pas nécessaire."

Si les deux hommes s’étaient touchés, rien n’aurait été différent puisque ce sont les causes qui sont punies, et non les conséquences : "Cela aurait pu donner un gros accident mais il n’y aurait pas eu de différence s’il y avait eu contact car ce sont les causes, pas les conséquences, qui sont jugées. C’est ce que je pensais et les commissaires sont arrivés à la même conclusion."

Whiting a tenu également à soutenir la décision des commissaires au sujet de Sebastian Vettel, puni d’une amende de 25000 dollars pour avoir cassé les balances de la pesée à cause de son agacement : "Il a perdu son sang froid et en a payé le prix. C’est sans précédent et je pense que les commissaires ont pris la bonne décision. On trouvera surement diverses opinions à ce sujet."

expand_less