Formule 1

Whiting n’avait pas envisagé un scénario comme la Q2 de Sotchi

Les cinq pilotes éliminés n’ont même pas tourné

Recherche

Par Emmanuel Touzot

3 octobre 2018 - 08:02
Whiting n'avait pas envisagé un (...)

La Q2 du Grand Prix de Russie a donné lieu à un triste spectacle. En effet, les trois pilotes qui avaient franchi la Q1 et qui se savait éliminés n’ont pas roulé, tout comme les deux pilotes Renault, qui ont choisi de partir des 11e et 12e places. Aussi cette partie de séance n’a servi à rien, puisque les pilotes du fond de grille connaissaient déjà leur position sur celle-ci depuis la veille.

"Je ne pense pas que quelqu’un aurait pu prévoir ce qui s’est passé" explique un Whiting sûr de lui. "Quand vous avez cinq pilotes avec la même pénalité, il faut établir l’ordre dans lequel il vont partir. Je pense qu’il y a un autre moyen, j’en ai parlé à quelques équipes."

"Plutôt que de voir les voitures s’aligner dans la voie des stands difficilement et que ça règle le classement, on pourrait classer ces pilotes en fond de grille dans l’ordre dans lequel ils se sont qualifiés. Cela inciterait les pilotes à aller se qualifier et à tenter de se qualifier le plus haut possible."

Actuellement, les pilotes pénalisés et renvoyés en fond de grille s’élancent dans l’ordre dans lequel ils se placent dans la voie des stands lors des essais libres du vendredi matin. C’est pour cela que Lando Norris, dans la voiture de Fernando Alonso lors des libres 1, avait attendu 20 minutes pour rouler, afin que les Red Bull et Toro Rosso, elles aussi pénalisées, n’aient pas le temps de le devancer.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less